T’es bio ou t’es pas bon!

À la fin de la semaine dernière, un article d’enquête déclarait que la quantité de pesticides avait énormément augmentée au cours des dernières années sur les fermes du Québec. Je suis surpris, considérant toutes les actions qu’on a posées sur la ferme pour utiliser le plus judicieusement possible tous les produits recommandés finissant en « ide ».

Néonicotinoïde sur seulement 30% de nos surfaces, pulvérisation en bande, pulvérisation ciblée, semis intercalaire, plantes de couverture, rotation culture et produit, registre de pulvérisation, etc.

Rapidement, la nouvelle fait le tour des lignes ouvertes et on entend plein de supposés spécialistes qui se prononcent sur le sujet. C’est là que je m’enflamme. Plus j’écoute, plus je réagis. Je réponds seul à leurs questions et commentaires, seul, avec Gertrude. De grands clichés assassins : les agriculteurs nous empoisonnent, ils manquent de formation, ils ont peur du changement. Rapidement on dérape sur le cas d’une grosse compagnie d’herbicide qui, supposément, nous tient à la gorge et nous fait des menaces. Les agriculteurs sont prêts à tout pour obtenir du rendement. Pour régler le problème ils devraient passer au bio. Wooooh! Je ne me reconnais nullement dans toutes ces affirmations.

Ce n’est pas le temps de réagir à chaud, je pourrais dire des niaiseries. Je peux fermer la radio et décider de ne pas les écouter, mais j’essaie surtout de comprendre leurs inquiétudes.

À leur place, je serais aussi inquiet quand une telle vague d’information choc fait surface. N’étant pas un agriculteur modèle (bio), je sens qu’on ne me fait pas confiance, qu’on rabaisse mes compétences, mon honnêteté et mon professionnalisme. Je me sens classifié : t’es bio ou t’es pas bon! C’est excellent pour l’égo!

J’oublie le moment de déprime, je me retrousse les manches et je pousse Gertrude au max. Je continue d’améliorer notre système de culture biologiquement intensive parce que c’est Ma profession : agriculteur!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires