Marché des grains: Semaine mouvementée mais positive à Chicago

Le soya, le blé et le maïs ont poursuivi sur leur lancée de la semaine précédente en terminant de nouveau en zone positive. Le soya a même caracolé au-dessus des 10$ le boisseau jeudi avant de redescendre, tandis que le blé a terminé à son niveau le plus élevé des trois derniers mois.

La météo a continué de faire les conversations, particulièrement en Amérique du Sud. Le temps sec cause toujours de l’inquiétude en Argentine puisque les zones en maque d’eau devraient s’accroitre. La situation de l’Argentine créé des remous dans le prix du soya puisque le pays est le 3e producteur mondial de soya. Une importante production au Brésil pourrait toutefois venir mêler les cartes puisque ce pays est beaucoup moins affecté par la sécheresse. Le département américain de l’Agriculture estime d’ailleurs que les réserves mondiales de soya atteindront un sommet au terme de la saison 2017-2018.

Toujours sur le plan météo, des inquiétudes planent sur les cultures de blé d’hiver du sud des États-Unis. Selon le dernier rapport du Drought Monitor, 35,4% des États-Unis sont affectés par une sécheresse classée de sévère à modérée. Les prévisions météo des prochains jours seront suivies avec attention dans ce coin du pays.

En parallèle, les ventes de grains ont dépassé les attentes dans le cas du maïs et du blé. Pour la semaine terminée le 18 janvier, le USDA a rapporté un bond de 59% des exportations de maïs par rapport à la moyenne des quatre précédentes semaines. Les ventes de blé ont également fortement progressé à 427 200 tonnes. Le soya a par contre affiché un recul de 24% par rapport aux quatre semaines précédentes, ce qui l’a fait reculer vendredi.

La semaine a aussi été ponctuée par la baisse du dollar américain à la suite du commentaire du secrétaire au Trésor américain indiquant qu’un dollar faible était bon pour les États-Unis. Le “dollar index”, un indice qui mesure le niveau du dollar par rapport à six grandes devises internationales, a atteint son niveau le plus bas depuis décembre 2014.

Le boisseau de maïs pour mars a clôturé en hausse de 1,1%  à 3,5625 $US contre 3,5250 $US  vendredi dernier.

Le boisseau de blé pour mars a gagné 4,3% à 4,4100 $US par rapport à 4,2275 la semaine dernière.

Le boisseau de soya pour mars a fini à 9,8550 $US contre 9,7725 $US  vendredi dernier, pour un gain de 0,84%.

à propos de l'auteur

Commentaires