Marché des grains: Un début d’année encourageant

La semaine s'est soldée par des gains pour le soya, le maïs et le blé

La première semaine de 2019 s’est bien terminée grâce à une annonce qui a redonné espoir de voir les États-Unis et la Chine régler leur dispute commerciale. Le gouvernement chinois a annoncé vendredi qu’une rencontre aurait lieu lundi et mardi en Chine entre des négociateurs des deux pays. Les prix du soya ont remonté en conséquence, entraînant dans leur sillage ceux du maïs.

Depuis la détente amorcée lors de la rencontre du G20 en Argentine fin novembre, les marchés sont plus confiants de voir ce conflit en venir à une résolution. Les quantités de soya vendues en chine n’ont pas comblé toutefois les attentes et il sera encore difficile de juger le grain vendu à l’étranger avec la paralysie qui touche le gouvernement américain depuis fin décembre. Le département de l’Agriculture a annoncé que les données attendues le 11 janvier ne seront pas dévoilées, faute d’avoir pu recueillir les informations. Des rumeurs font état cependant d’achats supplémentaires.

Les gains du soya ont aussi été motivés par l’état des cultures au Brésil qui souffriraient de sécheresse. La récolte record annoncée pourrait donc être moindre que prévue, ce qui pourrait mener les Chinois à s’approvisionner aux États-Unis. La côte à remonter pour les Américain sera toutefois ardue car le Brésil a profité des derniers mois pour accroître ses parts de marché sur le plan mondial avec 50% des exportations de soya provenant maintenant du pays. Selon Ag Watch Market Advisors, les États-Unis ont perdu  presque 7% du marché mondial, ce qui fait que les exportations de soya américain représenteraient maintenant 33,1%.

Si le soya et le maïs ont pris du galon, le blé en a fait autant après avoir été malmené mercredi en atteignant son niveau le plus bas depuis début décembre. Les analystes estiment que la remontée est liée au fait qu’à ce prix le blé américain est plus compétitif.

Le boisseau de soya pour mars a bondi de 3% pour clôturer à 9,2150 $US comparativement à 8,9550 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de maïs pour mars a gagné 2% à 3,8300 $US contre 3,7550 $US au terme de la semaine précédente.

Le boisseau de blé pour mars a fini à 5,1700 $US par rapport à 5,1150 $US vendredi dernier, un gain de 1,1%.

Source: Agence France-Presse

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires