Marché des grains: Enfin des gains à Chicago

Les caprices de la météo dans le Midwest américain ont permis aux céréales de reprendre des plumes après plusieurs semaines négatives. De la neige est tombée dans certains états, ainsi que de la grêle. Ces nouvelles ont tempéré celles sur les progrès historiques réalisés dans les semis aux États-Unis. Le beau temps a fait en sorte de reprendre du terrain sur le retard accumulé dans certains régions par le printemps tardif. Il s’agirait de la période de semis la plus rapide jamais enregistrée aux États-Unis.

Le blé a profité de prévisions moins bonnes que prévues au sujet du blé au Kansas, le plus important producteur de la céréale chez l’Oncle Sam. Le Wheat Quality Council anticipe dans sa revue annuelle une production inférieure à la moyenne à 288,5 millions de boisseaux contre la moyenne de cinq ans qui est de 313,6 millions de boisseaux. En réaction à ces chiffres, le blé a grimpé pour la semaine, mettant fin à quatre semaine consécutive de déclin.

Le maïs a connu une semaine difficile en affichant son niveau le plus bas depuis le 27 octobre 2014 à 3,5560 $US. Avec un progrès de près de 20% en une semaine sur les semis de maïs, la céréale suscite peu d’inquiétude, au contraire. Le gouvernement estime les superficies semées à 55% contre 28% en 2014 et une moyenne de cinq ans à 38% à ce temps de l’année. Le recul sur les marchés a toutefois provoqué des occasions d’achats et a causé le premier gain hebdomadaire du dernier mois.

Le soya a hésité, puisque les yeux sont toujours tournés vers la production de l’Amérique du Sud. La demande soutenue pour l’huile de soya a toutefois fait contrepoids et a permis à la fève d’afficher une progression.

Les contrats à terme pour le blé pour juillet ont gagné sur une base hebdomadaire 1,8% à 4,8140 $US. Le maïs pour juillet a avancé en une semaine de 0,3% à 3,6300 $US. Le soya pour juillet a terminé sur un gain de 1,1% à 10,7500 $US.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires