Marché des grains: Le soya à un sommet en deux mois

Le soya a terminé la semaine en territoire positif grâce à une demande qui ne se démentit pas de semaine en semaine. Le maïs et le blé ont profité de cet engouement mais ont perdu une partie de leurs gains hebdomadaires vendredi à la suite d’une prise de profits sur les céréales.

La confiance a continué de régner à Chicago grâce aux ventes à l’exportation qui demeurent fortes. Selon Ag Watch, elles dépassent de 75% leur niveau de l’an dernier. La demande est en effet toujours importante pour le soya dont le prix s’est élevé à un sommet depuis la fin août. La fève a même terminé la semaine au-dessus des 10$US.

Certains analystes prévoient un ralentissement du rally avec les récoltes qui devraient s’achever bientôt sans problème, après les perturbations causées par les pluies. Il faudra continuer à surveiller les ventes à l’exportation et plusieurs prédisent un rehaussement des chiffres prévus par le ministère américain de l’Agriculture pour s’ajuster à la demande des dernières semaines.

Le maïs, qui a perdu une grande partie de ses gains vendredi, pourrait souffrir d’un manque d’entrain au moment où s’achèvent aussi les récoltes. Le blé n’a pu compter pour sa part sur la météo sèche dans le sud des États-Unis où les semis de blé d’automne ont eu lieu. Ces deux céréales ont aussi subi les contrecoups d’un dollar américain fort puisque de plus en plus de voix s’élèvent pour prédire une hausse des taux d’intérêt en décembre prochain par la Réserve fédérale.

Le boisseau de soya pour janvier, le plus échangé, a terminé à 10,2600 $U contre 9,9225 $US précédemment.

Le boisseau de maïs pour décembre a clôturé vendredi à 3,5725 $US contre 3,5250 $US en fin de semaine précédente.

Le boisseau de blé pour décembre a fini à 4,1075 $US, contre 4,1450 $US auparavant.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires