Agrandissement du centre de développement des produits alimentaires

Portage La Prairie (Manitoba), 26 avril 2002 – La ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation du Manitoba, Mme Rosann Wowchuk, et le député de Winnipeg Sud, M. Reg Alcock, qui représentait le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, ont annoncé un projet de rénovation et d’agrandissement de 11 millions de dollars du Centre de développement des produits alimentaires (CDPA) situé à Portage la Prairie.

Le Centre permet au secteur et aux entreprises agroalimentaires de produire rapidement et de façon rentable des produits alimentaires sains de première qualité. De concert avec le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation du Manitoba, il dispense des services de mise au point de procédés et de produits, ainsi que des cours de formation et des séminaires. Le Centre offre aussi des services de bibliothèque et d’accès à l’information, en plus de louer ses installations pilotes commerciales.

« À mesure que la concurrence s’accentue à l’échelle mondiale et que les politiques commerciales évoluent, il est essentiel que nous favorisions une intensification des activités de transformation à valeur ajoutée de nos divers produits de base de première qualité, a affirmé Mme Wowchuk. Grâce à cet investissement, le Manitoba disposera d’un centre d’excellence sans pareil en recherche appliquée et en développement en vue de la transformation et de l’emballage de tous les types d’aliments produits au Manitoba. »

Le député de Winnipeg Sud, M. Reg Alcock, a annoncé que la participation du gouvernement fédéral au CDPA sera de 2,9 millions de dollars. Cet argent correspond à la part fédérale des intérêts générés par l’excédent au Régime d’assurance-revenu brut (RARB) du Manitoba.

« Aujourd’hui, nous donnons suite à une demande du Manitoba, qui nous a demandé d’investir la portion fédérale des intérêts générés par les fonds du RARB là où elle sera la plus utile, soit dans le secteur agricole et agroalimentaire de la province, a affirmé M. Alcock.

Le secteur de la transformation des aliments du Manitoba tirera parti de ces fonds qui serviront à moderniser les installations du CDPA de Portage la Prairie et à remplacer du matériel désuet. »

Mme Wowchuk a affirmé que la part de financement du Manitoba est de 7,9 millions de dollars. Cette initiative devrait créer 335 emplois dans le secteur privé grâce aux diverses retombées qu’elle aura au cours des cinq prochaines années. Les installations rénovées fourniront de l’espace à une nouvelle entreprise manitobaine, Great Plains Aseptic Processors, qui utilisera la technologie Tetra Pak pour exploiter un établissement commercial de transformation et d’emballage d’aliments liquides au profit du secteur alimentaire de la province.

L’établissement actuel du CDPA sera rénové pour être admissible à l’enregistrement auprès de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, formalité qui permettra aux clients de créer, de transformer et d’emballer des produits sur place en vue de les écouler sur les marchés interprovinciaux et internationaux.

La ville et la municipalité rurale de Portage la Prairie octroieront une subvention tenant lieu d’impôt qui équivaudra à un investissement de 800 000 dollars en huit ans.

Mme Wowchuk affirme que l’Initiative de recherche et de développement agroalimentaire versera environ 1,3 million de dollars à des projets de recherche et développement qui utiliseront le matériel de Great Plains Aseptic Processors.

Le CDPA du Manitoba a été le premier établissement de cette nature au Canada et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation du Manitoba en a fait l’acquisition en décembre 1999. Le Centre se voue à la diversification et au développement du secteur agroalimentaire de la province. Il collabore avec des transformateurs d’aliments nouveaux, petits et gros en vue de faire passer les produits de l’étape de la conception à celle des marchés de détail.

« Cette annonce est une étape marquante, car l’agrandissement et la rénovation des installations feront du CDPA le seul en Amérique du Nord à posséder les capacités prévues. C’est le début d’une entreprise gigantesque qui hissera notre laboratoire des aliments à un nouveau sommet, a déclaré le maire de Portage la Prairie, M. Ian MacKenzie. L’annonce d’aujourd’hui est le fruit du travail et de la collaboration de quatre ordres d’administration publique, à savoir la ville et la municipalité rurale de Portage la Prairie ainsi que les gouvernements provincial et fédéral. C’est un pas de géant pour le secteur de la transformation agricole de Portage la Prairie ainsi que pour la recherche, la micro-transformation et l’emballage des aliments. »

« La municipalité accueille à bras ouverts l’agrandissement du Centre. Nous accroissons ainsi de beaucoup votre capacité de contribuer à la mise au point de produits commercialisables, d’enchaîner le préfet de Portage la Prairie, M. James Knight. La formation de partenariats entre tous les paliers de gouvernement et les entreprises privées est la voie de l’avenir. Nous sommes fiers de faire partie de ce partenariat. »

Mme Wowchuk souligne que cette initiative pourrait devenir le point de convergence du développement économique à long terme, car jusqu’à 1 400 emplois pourront être créés au cours des 15 prochaines années. Ces emplois rapporteront un montant estimatif de 123 millions de dollars au produit intérieur brut du Manitoba et 17 millions en impôts provinciaux.

L’appui à des organisations tel que le CDPA, dans leurs efforts visant à aider le secteur agricole et agroalimentaire à demeurer compétitif et à percer les marchés, traduit les objectifs du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA) qui vise à faire du Canada le chef de file mondial en matière de salubrité alimentaire, d’innovation et de production écologique. Réalisé en partenariat avec le secteur, le CSA est un plan d’action fédéral-provincial-territorial dont ont convenu les ministres de l’Agriculture du Canada lors de leur réunion annuelle en juin 2001. Le CSA adoptera une approche globale, dans l’ensemble de l’industrie, pour assurer la prospérité économique à long terme et le succès du secteur agricole et agroalimentaire.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires