Aide pour la valorisation du métier de travailleur sylvicole

Québec (Québec), 25 mai 2009 – Le ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Claude Béchard, annonce des investissements de 16,8 millions de dollars pour l’exercice 2009-2010 dans le cadre du Programme de création d’emplois en forêt (PCEF). De plus, le salaire horaire des travailleurs sylvicoles admissibles au programme est bonifié de 15 %.

« Je suis heureux d’annoncer cette aide financière qui s’ajoute auxmontants déjà prévus aux programmes de mise en valeur des forêts privées, demise en valeur des ressources du milieu forestier et d’investissementssylvicoles. Pour 2009-2010, les investissements en aménagement forestiertotalisent tout près de 123 millions de dollars pour l’ensemble des régions duQuébec. Le gouvernement poursuit donc ses efforts pour soutenir lestravailleurs, les entreprises et les communautés », a indiqué le ministreBéchard.

Le PCEF touche autant la forêt publique que la forêt privée. Il visenotamment à créer des emplois dans le domaine de l’aménagement forestier et àcontribuer au développement économique des régions. Comme par les annéespassées, c’est par l’entremise de la société Rexforêt qu’il est principalementmis en oeuvre. Il s’adresse aux coopératives forestières, aux organismes degestion en commun, aux communautés autochtones, aux entreprises privées ainsiqu’à toute entreprise ou tout organisme engagé dans l’aménagement forestier.

Ce programme comprend différents volets. L’un de ces volets vise laformation et l’accompagnement des Autochtones. Un autre prévoit la signature,avec les communautés autochtones, d’ententes de financement qui ont pour butde favoriser l’harmonisation des usages et la réalisation de plans de travailconjoints permettant le développement d’activités économiques durables.

« Plus que jamais, le monde forestier est au coeur des priorités dugouvernement du Québec. Les mesures proposées, dont le Programme de créationd’emplois en forêt, confirment notre soutien à l’industrie, aux travailleurset aux régions. Nos efforts pour valoriser les métiers liés à la récolte et àl’aménagement sylvicole témoignent de façon éloquente de notre volontéd’assurer l’avenir de notre industrie forestière », a conclu le ministreBéchard.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Mnistère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec
http://www.mrnf.gouv.qc.ca

Commentaires