Améliorer sa rentabilité en production laitière

La saine gestion des entreprises agricoles est définitivement dans l’ère du temps. Les producteurs laitiers n’y échappent pas. Les conférences du Symposium sur les bovins laitiers tenu à Drummondville le 27 octobre dernier, en faisaient toutes mention d’une manière ou d’une autre.

Voici en résumé comment rendre votre entreprise plus rentable en utilisant chacun des outils présentés par les différents conférenciers. Vous retrouverez le cahier de conférence sur le site du CRAAQ. Les présentations seront aussi bientôt disponibles sur le site du CRAAQ et sur Agri-Réseau.

Génomique laitière

Jacques P. Chesnais, Alliance Semex et Alliance Boviteq

La génomique permet une amélioration génétique rapide des bovins laitiers. Le producteur peut en bénéficier en utilisant des taureaux supérieurs sélectionnés à partir des nouveaux outils développés, ou encore en améliorant la sélection de ses génisses.

Marchés

Régis Berthiaume, Berthiaume Nutrition

Une meilleure connaissance des marchés permet au producteur de diminuer ses coûts.

Signes de vaches

Joep Driessen, Signes de vaches et Vetvice

Les vaches nous envoient des signaux de leur manque de confort. En les reconnaissant, on peut améliorer leur environnement. Certaines adaptations peuvent être effectuées à coût minime. Ce faisant, les vaches nous le revaudront.

Confortablement lait!

Michel Lemire, ferme Nic & Pic

Le producteur Michel Lemire a apporté plusieurs modifications pour améliorer le confort de ses animaux dans son étable à stabulation entravée. Les vaches ont dorénavant plus de lumière, plus d’espace, un meilleur endroit pour vêler, un meilleur accès à l’eau, des mangeoires en céramique, l’utilisation des dresseurs est adapté au nouvel espace des logettes, et la ventilation est plus importante.

Plus de revenus sans quota

Édith Charbonneau, Université Laval

Selon la professeure d’agronomie Édith Charbonneau, le producteur a à sa disposition plusieurs moyens d’augmenter ses revenus sans acheter de quota. La toute première chose à faire est de mieux planifier la production. La diminution de la durée de tarissement ou la synchronisation des primipares est une autre option. Finalement, la modification de la composition du lait peut aussi agir sur le revenu.

Gestion des fourrages

Marie-Christine Coulombe, Université Laval

L’étudiante à la maîtrise Marie-Christine Coulombe a travaillé à monter un outil permettant aux producteurs laitiers d’obtenir un premier diagnostic de la valorisation de leurs fourrages, et de cibler leurs points forts et ceux à améliorer.

Temps de travail

René Roy, Valacta

Les producteurs laitiers québécois consacrent une plus grande part de leur coût de production à la main d’œuvre qu’ailleurs au Canada. De plus, l’écart d’efficacité à ce niveau est très variable d’une entreprise à l’autre. Valacta a développé un nouveau service pour aider les entreprises à devenir plus efficaces à ce niveau.

Prime à la qualité du lait

Marcel Groleau, Fédération des producteurs de lait du Québec (FPLQ)

Lors de son allocution, le président de la FPLQ, Marcel Groleau, a exhorté les producteurs à adhérer au Lait canadien de qualité. Voilà une façon très simple pour une entreprise d’aller chercher un revenu supplémentaire. Les producteurs qui en sont accrédités bénéficient en effet d’une prime.

 

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires