Charlottetown : Ville hôte de la deuxième conférence rurale nationale

Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard), 1er février 2002 – Les chefs de file du développement rural d’un bout à l’autre du pays se réuniront à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, les 4, 5 et 6 avril prochains, à l’occasion de la 2e Conférence rurale nationale.

Le secrétaire d’État au Développement rural et à l’Initiative fédérale de développement économique dans le Nord de l’Ontario, l’honorable Andy Mitchell, en a fait l’annonce aujourd’hui lors d’une conférence de presse à Charlottetown.

La Conférence rurale nationale de 2002 réunira quelque 300 citoyens ruraux et 140 représentants de diverses organisations et des gouvernements fédéral et provinciaux.

L’événement de trois jours vise à mieux outiller les chefs de file du développement rural dans le but de favoriser le développement de leurs communautés. Cette conférence offre aux participants une tribune où ils pourront discuter de leurs expériences et donner leur point de vue sur les activités de développement communautaire en cours dans leur coin de pays.

Au cours de la conférence, la population sera invitée à visiter une exposition mettant en valeur les outils existants pour améliorer les capacités communautaires. Les visiteurs pourront également obtenir de l’information sur les projets pilotes du Partenariat Rural Canadien, une initiative du gouvernement du Canada.

La conférence de Charlottetown tablera sur les progrès réalisés depuis la première Conférence rurale nationale qui s’est tenue à Magog, au Québec, en avril 2000, événement au cours duquel les participants avaient contribué à l’élaboration d’un Plan d’action rural. Ce Plan d’action fait état des préoccupations soulignées lors de la conférence de Magog, donne des exemples des mesures gouvernementales mises de l’avant et dresse la liste des prochaines étapes à suivre par le gouvernement du Canada. Les préoccupations des résidants ruraux sont abordées dans les 11 domaines d’intervention prioritaires du gouvernement que l’on retrouve dans le Cadre d’action fédéral pour le Canada rural.

« Cette deuxième Conférence rurale nationale s’inscrit dans la continuité des efforts déployés par le gouvernement fédéral pour assurer une meilleure qualité de vie dans les collectivités rurales d’un bout à l’autre du pays », a déclaré M. Mitchell. Elle nous donnera également l’occasion d’apprendre des expériences antérieures et de tirer des conclusions sur la réalisation de nos projets pilotes, a-t-il poursuivi. La conférence nous permettra de faire un bilan des réalisations depuis la première conférence et de jeter les bases du nouveau Plan d’action rural. »

Lors de son passage à Charlottetown aujourd’hui, M. Mitchell a également présenté les grandes lignes du deuxième Rapport annuel au Parlement qu’il a déposé à la Chambre des communes le 11 décembre 2001.

Intitulé « Améliorer la qualité de vie des Canadiens du milieu rural », le rapport informe les Canadiens des progrès réalisés en 2000-2001 et présente les perspectives d’avenir. Il décrit la façon dont les ministères et les organismes fédéraux collaborent avec les autres ordres de gouvernement, les groupes communautaires et les organisations non gouvernementales pour améliorer la qualité de vie des Canadiens qui vivent dans les collectivités rurales et éloignées du pays. Le rapport donne aussi un aperçu des programmes et des services fédéraux conçus à l’appui de la vision du gouvernement du Canada pour le Canada rural.

« Le gouvernement du Canada a pris l’engagement de trouver des solutions locales aux problèmes locaux et de favoriser une meilleure qualité de vie dans les collectivités rurales, a dit M. Mitchell. Le rapport montre que nous avons pris la bonne voie pour atteindre notre objectif d’un Canada rural dynamique. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires