De la variabilité dans les champs

Il n’y a pas qu’au Québec qu’on observe cette année une très grande variabilité dans la croissance des cultures, souvent à l’intérieur d’un même champ.

Le photographe Harlen Persinger a voulu documenter le phénomène causé par une saison des semis en dent de scie. Sur une distance de seulement deux milles (3,2 km) parcourue sur la même route du Wisconsin à la mi-juillet, il a photographié en une journée du maïs à la hauteur des genoux et du maïs s’approchant de la pollinisation. Il a pu clairement observer les conséquences de semis en conditions humides et le stress provoqué par la chaleur intense au début juillet.

La galerie de photos sur Farm Industry News

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires