Expo-Champs et l’Exposition agricole de Saint-Hyacinthe en réflexion

L’annulation des événements culturels et autres se poursuit. L’UPA a annoncé qu’elle ne tiendrait pas sa journée Portes ouvertes sur les fermes du Québec. Autant l’événement grand public à Montréal que les visites sur les fermes sont annulées.

Dans la même foulée, l’Exposition agricole de Saint-Hyacinthe et Expo-Champs poursuivent leur réflexion sur la décision à prendre sur la tenue ou non des événements. Comme le dit Isabelle Leblanc, directrice logistique, “tout est sur la table”. Il est question de modifier, de reporter ou carrément d’annuler les deux événements.

Des discussions sur le sujet devaient avoir lieu jeudi après-midi et en début de semaine prochaine sur les scénarios à adopter. “Il y a beaucoup d’éventualités en ce moment et on étudie ce qui est possible de faire”, mentionne Mme Leblanc qui souligne que le pire de la crise serait en avril, selon le premier ministre Legault.

Les enjeux sont différents dans le cas des deux événements. L’Exposition agricole a lieu en territoire urbain sur un espace restreint tandis qu’Expo-Champs se déroule en pleine campagne sur un lieu très vaste.

Le temps presse par contre pour Expo-Champs. “Il y a des parcelles à semer dans le cas des semenciers et qui ont des coûts importants pour ces derniers. Les champs sont quand même bien avancés dans le coin de Saint-Hyacinthe et il est question de faire les semences la semaine prochaine ou la suivante.”

Dans le doute, Expo-Champs pourrait être annulé, mais la direction essaie d’évaluer tous les scénarios possibles tout en respectant les consignes de distanciation physique, surtout que le gouvernement provincial a indiqué que ces mesures pourraient être présentes pour encore plusieurs mois. “Les concessionnaires pourraient rencontrer leurs clients sur rendez-vous pour présenter leurs produits”, donne en exemple Mme Leblanc le type de mesures qui pourraient être mises en place.

Les situations les plus problématiques sont celles réunissant les gens dans des chapiteaux, mais surtout les démonstrations de machineries qui invitent au rassemblement. “Ça pourrait s’arranger, par exemple en présentant les démonstration par vidéo. On pourrait faire la même chose pour les parcelles.”

“On sait que c’est un rendez-vous que les producteurs aiment. On essaie de voir comment on pourrait moduler les événements “, explique la directrice.

Il serait toutefois plus compliqué de tenir les jugements d’animaux, même en les présentant par vidéo. “Les éleveurs sont sous le même toit avec leurs animaux.”

L’Exposition de Saint-Hyacinthe doit avoir lieu du 16 au 25 juillet tandis qu’Expo-Champs est prévue du 25 au 27 août prochain.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires