France : Forte mobilisation des producteurs pour protester contre la baisse du prix du lait

Paris (France), 20 août 2004 – Les producteurs de lait restent mobilisés. Pour la deuxième journée consécutive, ils ont poursuivi leurs actions en France afin de protester contre la « baisse excessive et injustifiée » du prix du lait imposée par les entreprises, selon la Fédération nationale des producteurs de lait.

Le ministre de l’Agriculture Hervé Gaymard a reconnu que les prix du lait avaient « beaucoup baissé ces dernières années », posant de fait « de gros problèmes aux producteurs ». « Ce que je souhaite, et je redis ce que j’ai déjà dit à maintes reprises, c’est que l’on puisse avoir enfin un accord entre producteurs et transformateurs laitiers pour que la rémunération soit équitablement répartie », a-t-il dit sur Europe-1.

Dans un communiqué, la FNPL qui défend les quelque 110.000 exploitations laitières françaises souligne que de « très nombreuses actions ont eu lieu dans les rayons de produits laitiers des magasins où les éleveurs ont montré leur détermination pour un partage équitable de la valorisation des produits dont ils sont à l’origine ».

D’autres types d’opérations ont eu lieu. En Lorraine notamment, une cinquantaine de producteurs de lait ont détourné dans la matinée à Nancy (Meurthe-et-Moselle) un camion-citerne et transvasé environ 1.500 litres de lait dans un véhicule leur appartenant, selon la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA). Ils ont ensuite distribué des gobelets de lait aux automobilistes à des feux tricolores puis donné le reste à des habitants du quartier populaire du Haut-du-Lièvre.

Parallèlement, dans la banlieue de Metz (Moselle), quelque 35 producteurs de lait ont pris dans la matinée 700 briques de lait au supermarché Cora avant d’ériger devant la préfecture une pyramide, a-t-on appris de sources policières. Les manifestants ont ensuite été reçus par le directeur de cabinet du préfet. Les briques ont été données à Emmaüs par les producteurs.

Pour la FNPL, cette « forte mobilisation » observée dans « toutes les régions » « montre bien l’extrême inquiétude » des producteurs face à la baisse du prix du lait. « Il est en effet inacceptable que de nombreuses entreprises de transformation augmentent leurs résultats cette année tandis qu’elles imposent aux éleveurs, dont plus de la moitié ne gagnent même pas l’équivalent du SMIC, des baisses de prix de plus de 4% », estime la Fédération nationale.

« Après déjà deux années de baisse de prix, les producteurs ne veulent plus être le maillon de la filière sur lequel se font les marges des transformateurs et les distributeurs », ajoute-t-elle. « Les entreprises laitières doivent comprendre qu’elles sont allées trop loin pour revenir à des propositions plus équitables ».

Et de brandir la menace d’une intensification des actions des producteurs dans les prochaines semaines « en l’absence d’un geste significatif » de la part des entreprises.

Source : AP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération internationale des producteurs de lait (France)
http://www.cniel.com/QuiFait/Fede/FNPL/fnpl.html

Commentaires