Herbicide cancérigène : des milliers de poulets bio allemands abattus

Schwerin (Allemagne), 30 mai 2002 – L’Allemagne a commencé à procéder à l’abattage de dizaines de milliers de poules pondeuses, après la découverte de traces d’un herbicide cancérigène dans la nourriture d’élevages bio du pays, ont indiqué les autorités de différents Etats régionaux.

Le Mecklembourg-Poméranie prévoit de tuer près de 63 000 bêtes de deux élevages biologiques où des traces de « Nitrofen », pesticide interdit dans toute l’Union européenne car réputé cancérigène, ont été trouvées dans la viande et les oeufs. En outre, des milliers d’oeufs ont été détruits.

Dans ce Land, cinq élevages biologiques comptant en tout 220 000 volailles ont été fermés provisoirement.

En Basse-Saxe (est), où les premières traces de l’herbicide interdit ont été trouvées vendredi dernier, les autorités préparaient l’abattage de milliers de poulets soupçonnés d’avoir été en contact avec la nourriture contaminée.

Les autorités craignent que la contamination de la nourriture pour bêtes parvienne à l’homme via la viande et les oeufs de poulet. Mercredi, la plupart des détaillants allemands, la chaîne de supermarchés Edeka, le distributeur Wal-Mart, et Metro qui exploite les magasins Real, Extra et Kaufhof, ont indiqué avoir stoppé « préventivement » la vente de ces produits.

L’initiatrice du « tournant écologique » dans l’agriculture, la ministre de l’Agriculture et de la Consommation Renate Kuenast (Verts), dont l’opposition réclame la démission, a rejeté jeudi toute responsabilité lors d’une réunion exceptionnelle de la commission parlementaire de l’Agriculture.

Mme Kuenast a annoncé que la gouvernement envisageait d’obliger systématiquement les entreprises à communiquer toute découverte, lors des contrôles sur leurs produits, de traces de substances dangereuses pour la santé.

Source : AFP

Commentaires