Huit millions de dollars de plus pour la relance de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine

Gaspé (Québec), 20 mars 2002 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable de la région Gaspésie –Les Îles et député des Îles-de-la-Madeleine, M. Maxime Arseneau, est heureux que le gouvernement du Québec accorde une fois de plus son appui à la région.

En effet, en ajoutant 8 millions de dollars à la Relance de la Gaspésie et des Îles, le gouvernement reconnaît les efforts menés par le milieu et donne son appui à trois initiatives importantes dans la région.

D’une part, 3 millions de dollars seront alloués au Fonds de diversification économique de la région. Ce fonds, qui soutient notamment les travaux de recherche, d’expérimentation ou d’analyse nécessaires au développement de nouveaux produits ou de nouvelles entreprises, est au cœur même de l’effort de Relance parce qu’il soutient les projets les plus novateurs et les plus porteurs d’espoir dans la région. En deux ans déjà, ce fonds a soutenu plus d’une centaine de projets qui ont généré plus de 28 millions de dollars d’investissements.

D’autre part, 3 millions de dollars additionnels seront alloués au Fonds de développement touristique de la Gaspésie pour appuyer le développement des produits touristiques et faire la promotion de la région au Québec, au Canada et à l’étranger. « Les efforts entrepris par le milieu commencent juste à porter fruit, ce n’est surtout pas le temps de ralentir la cadence », a déclaré le ministre Maxime Arseneau, qui se réjouit de cet apport qui arrive au bon moment.

Enfin, 2 millions de dollars seront alloués au Fonds de création d’emplois municipaux. Ce fonds permet souvent de maintenir en emploi des travailleurs qui, autrement, auraient dû quitter la région en attendant une conjoncture plus favorable dans leur secteur d’emploi. « Quand on connaît l’importance que les entreprises accordent à la disponibilité de main-d’œuvre dans leur décision de s’établir en région, on comprend aisément le rôle d’une telle mesure dans une région comme la nôtre », a souligné M. Arseneau.

C’est donc 8 millions de dollars pour les deux prochaines années que le gouvernement ajoute aux diverses mesures de relance de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

Amélioration de la déduction fiscale pour régions éloignées

Le ministre Arseneau s’est par ailleurs réjoui de l’amélioration des déductions fiscales pour les régions éloignées, dont bénéficient notamment les résidents des Îles-de-la-Madeleine. Actuellement, les particuliers qui habitent les régions éloignées (régions nordiques, Basse-Côte-Nord, île d’Anticosti et Îles-de-la-Madeleine) peuvent se prévaloir de ces déductions dans le régime d’imposition général, mais celles-ci ne sont pas admissibles dans le régime d’imposition simplifié puisqu’elles sont remplacées par un montant forfaitaire.

À compter de l’année 2003, la déduction pour les résidents d’une région éloignée sera également accordée dans le régime d’imposition simplifié. Il s’agit d’une déduction additionnelle de 2 737,50 $ pour les résidents des Îles-de-la-Madeleine. Quant à la déduction relative aux voyages, elle s’applique à tous les déplacements pour raisons médicales et à deux voyages de vacances par année payés par l’employeur, sans qu’il y ait toutefois perte du montant forfaitaire de déduction accordé dans le cadre du régime d’imposition simplifié. « Grâce à ces mesures, les résidents des régions éloignées comme les îles se verront reconnaître pleinement leur situation particulière, en raison de l’éloignement et du coût de la vie plus élevé par rapport à d’autres régions », a mentionné le député et ministre Maxime Arseneau.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires