Inauguration officielle du Carrefour national de l’aquaculture et des pêches de Grande-Rivière

Grande-Rivière (Québec), 4 octobre 2007 – La vice-première ministre,ministre des Affaires municipales et des Régions et ministre responsable de larégion de la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, madame Nathalie Normandeau, arappelé au nom du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et del’Alimentation, monsieur Laurent Lessard, et du ministre du Développementéconomique, de l’Innovation et de l’Exportation et ministre du Tourisme,monsieur Raymond Bachand, l’aide financière de près de 5 millions de dollarsque le gouvernement du Québec a accordée au Carrefour national del’aquaculture et des pêches (CANAP) de Grande-Rivière. Madame Normandeauparticipait aujourd’hui à l’inauguration officielle du Carrefour.

Le CANAP est un centre multifonctionnel unique et avant-gardiste en matière de recherche-développement, de diffusion, d’initiation, de démonstration et de promotion, au regard du potentiel des ressources marines.Outre les bâtiments existants, le CANAP comprend maintenant le parc thématiqueSous la mer, le Pavillon de l’aquaculture, qui est situé à proximité du Centreaquacole marin de Grande-Rivière, et le parc industriel de pêche.

«Le Carrefour permettra à la région de renforcer son rôle de chef de filedans le domaine des pêches et de l’aquaculture au Québec. Avec ses nombreuxétablissements de pêche, d’aquaculture et de transformation des produitsmarins, la Gaspésie demeure un acteur de premier plan dans le développementéconomique des régions maritimes», a indiqué la ministre Nathalie Normandeau.

«La création du Carrefour national de l’aquaculture et des pêches vise àconsacrer Grande-Rivière comme lieu de convergence reconnu pour la rechercheet le développement technologique en matière d’aquaculture et de pêche, touten proposant une nouvelle destination culturelle et scientifique», a indiquéle ministre Raymond Bachand.

Le ministre Laurent Lessard a pour sa part précisé : «Le CANAP sedistingue par sa capacité à attirer des chercheurs en région. Il permet ausside faire la promotion, chez les jeunes, des métiers et des professions ayanttrait aux pêches et à l’aquaculture. Nous sommes fiers d’avoir contribué à laréalisation de ce projet puisqu’il rejoint l’une de nos priorités : la relève.Je tiens aussi à souligner l’approche visionnaire qu’ont adoptée lesdirigeants du Carrefour».

Rappelons que le CANAP a bénéficié d’une aide de 3 885 800 $ du ministèredu Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation et de1 050 000 $ du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.Il a également reçu l’appui financier de partenaires locaux, dont la Ville deGrande-Rivière.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires