La CCB et la cofco annoncent l’ouverture d’un centre technique à Beijing

Beijing (Chine), 9 décembre 2005 – La CCB et l’agence d’importation de céréales, d’oléagineux et de denrées alimentaires de la Chine (COFCO) sont heureuses d’annoncer un plan conjoint visant la mise sur pied d’un centre technique et de formation à Beijing. Ce centre, dont l’ouverture est prévue pour avril 2007, fournira un appui à l’industrie meunière et de transformation agroalimentaire de la Chine.

« La forte croissance économique et la demande accrue de produits de haute qualité à base de blé font que la Chine est appelée à devenir un débouché encore plus important pour le blé de l’Ouest canadien, a déclaré Adrian Measner, président-directeur général de la CCB, de passage à Beijing à l’occasion des célébrations marquant les 70 ans d’existence de la Commission. Ce centre technique fournira aux transformateurs de blé l’information dont ils ont besoin pour optimiser l’usage de ce grain de haute qualité. Ce centre rapportera des dividendes aux agriculteurs de l’Ouest canadien en renforçant la demande de blé des Prairies en Chine. »

Le président de la COFCO, Liu Fuchun, a déclaré que le centre technique CCB-Chine s’inscrit dans le prolongement des relations qui unissent la COFCO et la CCB depuis longue date.

« Nos relations commerciales remontent à de nombreuses années, a-t-il dit. La mise sur pied du centre technique CCB-Chine est l’aboutissement logique de ces longues et fructueuses relations ».

Le centre permettra d’organiser des activités de formation et des colloques spécialisés et facilitera l’échange de connaissances et l’offre d’appui technique aux clients de la CCB. Il favorisera également l’utilisation des céréales de l’Ouest canadien dans un large éventail de produits boulangers et de nouilles. L’Institut international du Canada pour le grain (IICG), dont 40 % du budget est financé par les agriculteurs, participera à la préparation de cours techniques et d’autres activités de formation. L’IICG est un organisme sans but lucratif chargé de la prospection des marchés qui fait valoir les productions végétales du Canada dans les marchés internationaux et canadiens en organisant des cours et des activités de formation technique.

La CCB contribuera à hauteur de un million de dollars aux capitaux d’immobilisations requis pour établir le centre. La CCB et la COFCO se partageront les coûts de fonctionnement de l’organisme. La contribution financière de la CCB proviendra d’un compte spécial dans lequel sont versés les chèques non encaissés par les agriculteurs après une période de 6 ans. Les décisions concernant l’emplacement du centre, le choix de l’équipement et la dotation de postes seront prises en 2006.

Les relations qui unissent la CCB et la COFCO remontent à plus de 40 ans. Depuis les années 60, la COFCO a acheté plus de 115 millions de tonnes de blé de l’Ouest canadien. Au cours des deux dernières campagnes agricoles, elle était le plus grand client de la CCB.

Contrôlée par les agriculteurs de l’Ouest canadien, la CCB est la plus importante agence de commercialisation de blé et d’orge dans le monde. L’un des principaux exportateurs du Canada, la CCB dont le siège est situé à Winnipeg, vend du grain dans plus de 70 pays et distribue l’intégralité du produit des ventes, moins les frais d’exploitation, aux agriculteurs des Prairies.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Commentaires