La chaleur affecte le fœtus

Huches et hombreLes vaches qui subissent un stress à la chaleur durant leur tarissement produisent moins de lait, sont plus sensibles aux maladies et plus difficiles à remettre en gestation. De plus, une étude récente indique que la chaleur affecterait également le poids des nouveaux nés ainsi que leur système immunitaire lorsque les mères subissent un stress à la chaleur au tarissement. Lors de cette expérience, 34 vaches taries étaient divisées en deux groupes. L’un des groupes était logé dans un bâtiment ventilé muni de gicleurs à eau pour atténuer l’effet de la chaleur au cours des 45 derniers jours de gestation. L’autre groupe ne disposait pas de conditions permettant de diminuer le stress à la chaleur.

Les vaches ayant subi un stress à la chaleur durant le tarissement ont donné naissance à des veaux qui pesaient 6 kg de moins que ceux des vaches qui ne subissaient pas de stress à la chaleur. Le poids de ces veaux au sevrage était également plus léger de 13 kg que les autres veaux qui n’avaient pas subi de stress.

La qualité du colostrum n’a pas été affectée par la chaleur. Cependant, les veaux provenant des vaches ayant subi un stress à la chaleur étaient moins efficaces pour absorber les immunoglobulines du colostrum que les veaux de vaches logés dans des conditions confortables. La concentration d’anticorps dans le sang de ces derniers était également plus faible indiquant un moins bon transfert d’immunité passive provenant des mères ayant subi un stress.

Comment réduire l’impact de la chaleur chez les veaux? Le stress à la chaleur réduit la consommation, accroît les besoins en énergie et diminue la croissance des veaux. On observe aussi une réduction des fonctions immunitaires et une plus grande susceptibilité aux maladies. Une température moyenne excédant 26 °C affecterait les veaux. Voici quelques conseils pour en réduire l’impact :

  • De l’ombrage pour les huches : La température peut atteindre des niveaux élevés à l’intérieur des huches à veaux en polyéthylène. Durant les températures chaudes de l’été, penser à placer les huches à un endroit ombragé. Relever les huches avec un bloc pour laisser passer l’air est également un bon moyen pour diminuer la température intérieure.
  • À l’intérieur de l’étable : Les changements d’air fréquents sont importants, mais en évitant les courants d’air directs sur les veaux. Renouveler la litière régulièrement pour garder les lieux propres et secs. Effectuer les traitements (vaccination, écornage, déplacements, etc.) tôt le matin.
  • L’eau et les concentrés : Les veaux maintiennent leur température corporelle en perdant de l’eau via la respiration et la sudation. Il faut fournir de l’eau fraîche aux jeunes bovins au cours de la journée dans un contenant propre pour leur permettre de combler l’eau perdue par leurs mécanismes naturels de refroidissement. Si le veau fait de la diarrhée, la situation est encore plus critique et les besoins en eau avec des électrolytes doivent être comblés rapidement lorsque la température est élevée. Les veaux mangent moins de concentrés lorsqu’il fait chaud. Il est donc recommandé de nettoyer le contenant à concentrés chaque jour et d’enlever les refus pour stimuler l’ingestion de concentrés.

Sources : Journal of Dairy Science et Penn State Extension

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires