La Commission Canadienne du Blé et le système de gestion de l’offre : deux dossiers distincts

Ottawa (Ontario), 23 octobre 2006 – Suite à plusieurs sorties du Député André Bellavance de la circonscription de Richmond-Arthabaska qui établit un lien entre la Commission Canadienne du Blé et le système de gestion de l’offre, M. Jacques Gourde, Secrétaire parlementaire du Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, a tenu à rétablir les faits. Cegouvernement s’est engagé à donner aux producteurs de grains de l’Ouestcanadien cette même liberté dont bénéficient les agriculteurs de l’Ontario, duQuébec et des Maritimes quant au choix du mode de commercialisation de leurproduit. C’est sans cachette que nous avons inclut cette promesse àl’intérieur de notre plate-forme électorale et c’est en toute transparence quenous progressons vers la réalisation de cet objectif en tant que gouvernement.

La consigne transmise à la Commission Canadienne du Blé ne vise qu’aurespect de sa propre chartre lui interdisant d’utiliser les fonds des fermierspour des activités de promotion de son monopole et de s’en tenir à son mandat:obtenir les meilleurs prix pour les agriculteurs. Or, ce gouvernement estouvert à entendre à la fois détracteurs et supporteurs du monopole de laCommission. Egalement, il est irresponsable de mélanger deux dossiers aussidifférents que ceux de la gestion de l’offre et du monopole de la CommissionCanadienne du Blé. Ce gouvernement appuie la gestion de l’offre et vacontinuer de la défendre pour le meilleur intérêt des agriculteurs.

Le monopole de la Commission ne dispose pas des trois piliers reliés à lagestion de l’offre qui sont :

  • Le contrôle des importations
  • La planification de la production
  • Le prix aux producteurs

Aussi, l’amalgamation des deux enjeux relève de la pure démagogie. LaCommission Canadienne du Blé doit évoluer pour mieux jouer son rôle auprès desproducteurs canadiens. Le gouvernement conservateur va continuer d’oeuvrer àassurer l’avenir de l’agriculture canadienne.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Commentaires