La ferme du futur

Auriez-vous déjà imaginé installer sur votre ferme une usine de fermentation, une usine d’éthanol, un champ d’algues, une usine de cogénération et une installation d’aquaculture, en plus de produire des animaux et des cultures? C’est justement la solution que la compagnie américaine Alltech a pensé pour solutionner les besoins croissants d’aliments de la planète dans les prochaines années.

L’idée a démarré avec une étude subventionnée pour un projet d’une usine d’éthanol à partir de la fibre de cellulose. Les substrats utilisés étaient des épis de maïs après le battage et le panic érigé. « Une partie du procédé est de la fermentation enzymatique », explique Becky Timmons, directrice de la recherche en assurance qualité et ses applications pour la compagnie Alltech. « Nous utilisons cette fermentation pour produire des enzymes, que nous ajoutons à plus de fibres, et pour produire de l’éthanol. » Cette compagnie se spécialise dans la fermentation.

C’était il y a quatre ans. Depuis, les États-Unis ont vécu une récession et le projet d’usine d’éthanol cellulosique a été mis de côté. Mais la compagnie Alltech a continué sa réflexion.

La ferme

L’installation de l’usine d’éthanol à proximité de la ferme est logique puisque les épis de maïs ont une faible valeur commerciale. Il s’agit donc de la meilleure façon de rendre viable le projet d’éthanol cellulosique. De plus, la production d’éthanol produit de la drêche qui peut servir d’aliment aux animaux de la ferme.

Champ d’algues
Un autre sous-produit de l’usine d’éthanol est le dioxyde de carbone ou gaz carbonique, qui est un gaz à effet de serre s’il est rejeté dans l’environnement. « Nous étions impliqués dans plusieurs projets d’algues, raconte Becky Timmons. On s’est dit : pourquoi ne pas mettre un champ d’algues et capturer le gaz carbonique? » La biomasse d’algues produite est riche en protéines et en huiles.

Aquaculture
L’entreprise était aussi impliquée en aquaculture. Alltech a donc pensé nourrir les poissons avec les algues produites. De plus, les bassins utiliseraient la chaleur produite par l’usine d’éthanol. Les poissons seraient une production complémentaire à la ferme et serviraient à nourrir la population. « Nous sommes partis d’un déchet et maintenant, nous avons un système d’agriculture durable complètement intégré », résume Becky Timmons.

Cette ferme du futur d’Alltech est en démonstration interactive sur le Web (en anglais seulement).

Commentaires