Le Manitoba signe l’Accord de mise en oeuvre du CSA

Winnipeg (Manitoba), 19 septembre 2003 – Le Manitoba est devenue la sixième province à signer un Accord de mise en oeuvre du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA) avec le gouvernement du Canada. Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et la ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation du Manitoba, Mme Rosann Wowchuk, ont annoncé la signature de l’accord.

« Grâce à cet accord, des fonds seront affectés dès maintenant à de nouveaux programmes améliorés pour les producteurs du Manitoba par le biais du CSA, a expliqué M. Vanclief. Le secteur disposera ainsi d’outils lui permettant de diversifier davantage ses activités, d’augmenter la valeur ajoutée de ses produits, de faire de nouveaux investissements, de créer des emplois et de respecter les normes les plus élevées en matière de protection de l’environnement et de salubrité des aliments. »

« Je suis heureuse d’être ici afin d’assurer la continuation des programmes de stabilisation du revenu en partenariat avec le gouvernement fédéral, a déclaré Mme Wowchuk Ces programmes de protection du revenu sont importants pour les familles manitobaines, particulièrement celles qui doivent faire face aux forces du marché et aux catastrophes naturelles. Nous sommes aussi heureux de l’engagement à long terme fédéral-provincial dans d’autres domaines du CSA, notamment la salubrité et la qualité des aliments, l’environnement, le renouveau et la science et l’innovation. »

On évalue à près de 94,125 millions de dollars le coût des nouveaux programmes du CSA mis en place au Manitoba dans les domaines de l’environnement, de la salubrité et de la qualité des aliments, du renouveau et de la science et de l’innovation. Le montant affecté aux programmes de gestion des risques de l’entreprise variera en fonction de la demande et dépassera les sommes affectées aux autres volets du CSA. Par ailleurs, le Canada et le Manitoba affecteront plus de 42 millions de dollars sur trois ans pour faciliter la transition vers les nouveaux programmes de gestion des risques de l’entreprise. (Vous trouverez ci-joint une liste complète des programmes et des fonds affectés à chacun, voir document d’information.

Avec cette entente, les producteurs manitobains seront admissibles pour des paiements anticipés à titre d’aide liée aux catastrophes. Ces paiements anticipés constituent une mesure transitoire jusqu’à la mise en oeuvre complète des nouveaux programmes de gestion des risques de l’entreprise à l’échelle du Canada. Les fonds transitoires équivaudront à une partie des paiements attendus des producteurs pour cette année lorsque le Programme canadien de stabilisation du revenu agricole (PCSRA) entrera en vigueur.

Le CSA, approuvé par les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l’agriculture en 2001, réunit cinq éléments clés – la gestion des risques de l’entreprise, l’environnement, la salubrité et la qualité des aliments, le renouveau et la science et l’innovation – dans un cadre unique et solide. Le cadre vise à aider l’agriculture canadienne à tirer le maximum des nouvelles possibilités à l’échelle internationale en protégeant et en améliorant les systèmes de contrôle de la salubrité et de la qualité des aliments au Canada grâce à la science et à des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.

Les accords de mise en oeuvre régissent la prestation des nouveaux programmes en fonction des cinq éléments du CSA. Ils précisent quels seront les programmes offerts, les mécanismes de mise en oeuvre et l’échelon gouvernemental responsable de l’exécution des programmes. De plus, les accords dressent la liste des coûts du programme et précisent certains aspects comme les structures de gestion nécessaires à la supervision de programmes particuliers.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA)
http://www.agr.gc.ca/canadaentete/

Commentaires