Des milliards encore dans les champs

La neige qui tombe depuis la mi-septembre dans les Prairies complique la tâche aux producteurs, au point que certains d’entre eux se demandent s’ils pourront même récolter ce qui reste dans les champs.

L’année avait pourtant bien commencé avec du temps sec durant les semis et suffisamment de pluie l’été dernier pour entrevoir une bonne récolte. Les choses ont commencé à se compliquer quand les feux en Colombie-Britannique ont amené leur lot de nuages vers la fin août. La pluie a suivi en septembre, pour ensuite se transformer en neige avec la chute du mercure bien en dessous des normales de saison. Plus de 40 cm de neige sont tombés à certains endroits en Alberta. La qualité causait déjà des soucis avant la neige et la situation ne risque guère d’améliorer les choses de ce côté, surtout pour le canola qui ne l’a pas eu facile cette année.

Selon Alberta Crop Report, 40% des champs avaient été récoltés en Alberta en date du 2 octobre. Il restait 36% de la récolte dans les champs tandis que 24% était en andains. En se basant sur La moyenne des cinq dernières années, la récolte de 2018 accuse un retard de 40%.

Au Manitoba, les récoltes étaient à 80% complétées et étaient au ralenti en raison de la neige tombée le 9 octobre. Près de 45 mm étaient aussi tombé en pluie dans le sud de la province. Les travaux avaient pour leur part progressé en Saskatchewan pour passer de 73% à 78%, ce qui est toutefois en deçà de la moyenne sur cinq ans de 84%. Le Dakota du Nord a également enregistré des précipitations de neige dans les derniers, mettant un frein à la récolte.

Des commissaires en gestion de grains se sont avancés sur la valeur des récoltes encore dans les champs. Certains parlent de centaines de millions et même de milliards en blé et canola.

Le conseil des exports aux producteurs est de ramasser la récolte dès que le temps sera clément et de sécher les grains au plus vite. Il risque toutefois de manquer de place dans les séchoirs qui seront sollicités.

La bonne nouvelle est que du froid mais sec était prévu, ce qui permettrait de clore une saison que plusieurs auront envie d’oublier.

Source: Global News, Western Producer

Commentaires