Le MAPAQ appuie la Coalition pour un modèle équitable, la gestion de l’offre

Québec (Québec), 28 juillet 2003 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, a confirmé son appui à la Coalition pour un modèle équitable, la gestion de l’offre. Cette coalitionest une initiative de l’Union des producteurs agricoles du Québec et desfédérations québécoises qui représentent les productions relevant de lagestion de l’offre et à laquelle adhèrent un nombre important de partenairesdu monde de l’agroalimentaire québécois.

Précisons que la gestion de l’offre constitue un mode d’organisation dela production et de la mise en marché qui, en échange d’une production biendéfinie, permet aux producteurs d’obtenir un prix juste pour leurs produits etaux consommateurs de profiter d’un approvisionnement constant et de qualité.On doit de plus mentionner que d’importantes productions québécoises ontadopté le modèle de gestion de l’offre, soit les secteurs laitier, d’élevagede poulet et de dindon, de production d’oeufs de consommation et d’incubation.

La gestion de l’offre qui permet notamment l’accès à nos marchés auxproduits étrangers est conforme aux règles de commerce international édictéespar l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

La Coalition est mise en place dans la foulée des présentes négociationscommerciales à l’OMC qui se tiennent à Montréal. Les discussions actuellesdans le cadre de ces négociations sont une source d’inquiétude pour lesproducteurs agricoles qui ont adhéré au modèle de la gestion de l’offre. Aucours des négociations, il est primordial que le Canada préserve sa capacitéde maintenir ses systèmes de commercialisation ordonnée comme la gestion del’offre.

« Le Québec a soutenu et continue de soutenir le modèle de gestion del’offre puisqu’elle représente un atout important pour la santé économique dusecteur agricole », de dire la ministre de l’Agriculture, Mme FrançoiseGauthier, jointe au téléphone hier. « Aussi, j’entends continuer d’en faire lapromotion auprès de mes homologues des autres provinces et du gouvernementfédéral, comme je l’ai fait, notamment, lors de la dernière conférence desministres tenue à Winnipeg cet été. »

« Compte tenu de l’importance de ces négociations pour l’évolution dusecteur, je compte accompagner mon collègue du Développement économique etrégional, M. Michel Audet, à la rencontre ministérielle de l’OMC qui setiendra à Cancun en septembre prochain pour veiller à ce que les intérêts dusecteur agroalimentaire québécois soient pris en compte lors desnégociations », a conclu Mme Gauthier.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires