Le système de défense immunitaire de l’homme affecté par un fongicide

12 avril 2002 – Selon une équipe américaine le triphényl-étain (TPT), un fongicide aux applications diverses, provoque des dommages irréversibles au système de défense immunitaire chez l’homme.

Le Dr Margaret Whalen et ses collaborateurs, de l’Université de Nashville au Tennessee, ont travaillé à partir de cellules humaines. Et leurs résultats confirment les conclusions de travaux préalables menés à partir de cellules animales.

Ils ont en effet démontré qu’une « exposition directe d’une heure au TPT pouvait réduire de 50% à 60% la capacité des lymphocytes tueurs à détruire des cellules tumorales » ! En clair, ce niveau d’exposition somme toute modéré réduit très substantiellement nos défenses face à certains cancers…

Le TPT a sa place en agriculture pour protéger des cultures de noix de pécan (en Amérique du nord) de pommes de terre ou de betterave sucrière. Egalement employé pour les filets de pêche ou les peintures anti-fouling destinées à protéger les coques de bateaux contre les algues et animaux marins, ce produit s’est révélé très toxique pour les moules ou les huîtres.

Il est aujourd’hui interdit dans de nombreux pays européens. Mais il n’est pas impossible d’en trouver des traces dans tel ou tel produit alimentaire d’importation.

Source : Destination Santé

Commentaires