Les ventes des grossistes ont accusé le coup du 11 septembre

Ottawa (Ontario), 21 novembre 2001 – Le commerce de gros des biens et services a chuté de 0,9 pour cent à 32,7 milliards $ en septembre, annonçait mercredi Statistique Canada. Toutefois, il a progressé de 3,6 pour cent par rapport à septembre 2000.

Les attentats du 11 septembre et l’affaiblissement de l’économie expliquent en partie cette évolution, où neuf des 11 secteurs étaient en baisse, indique l’agence; le secteur des métaux et quincaillerie a cédé 2,9 pour cent, celui de l’alimentation 2,4 pour cent.

Jusqu’ici en 2001, le commerce de gros a subi trois baisses égales ou supérieures à 0,9 pour cent et « la tendance a continué de s’accentuer », écrit l’agence fédérale. Par comparaison, cette donnée économique avait perdu 5,0 pour cent par suite du grand verglas de janvier 1998.

Les grossistes en ordinateurs et autre électronique ont vu bondir de 5,0 pour cent leur chiffre d’affaires, un regain sans lequel les ventes totales auraient glissé de 1,4 pour cent en septembre.

De façon générale, après avoir été plutôt stables au deuxième semestre de 2000, les ventes en gros avaient jusque-là grimpé en 2001 mais cette reprise ensuite « s’est ralentie ».

En termes de trimestres, elles ont fait un gain de 0,5 pour cent au troisième trimestre de 2001, comparativement à 1,5 pour cent au deuxième.

Au Québec, les ventes des grossistes totalisaient 6,61 milliards $, en baisse de 1,2 pour cent sur le mois d’août et en hausse de 2,8 pour cent par rapport à septembre 2000.

En Ontario, il s’est vendu pour 16,26 milliards $ de marchandises en gros, un recul de 0,9 pour cent en un mois et une avance de 2,8 pour cent sur un an; au Nouveau-Brunswick, les ventes totalisaient 432 millions $, suivant des gains de 6,9 et 7,3 pour cent sur ces deux laps de temps.

Source : PC

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada

http://www.statcan.ca/

Commentaires