Marché des grains: les prix se stabilisent

La semaine a de nouveau été difficile pour le maïs et le soya en atteignant mercredi dernier  leur niveau le plus bas depuis respectivement septembre 2009 et février 2010. Seul le blé s’en est sorti en rebondissant légèrement.

Les cours des grains ont chuté à la suite des chiffres sur les réserves américaines qui se sont avérées plus importantes que prévu. Selon ce rapport du ministère américain de l’Agriculture (USDA), les stocks de maïs atteignaient au 1er septembre 31,4 millions de tonnes, contre 20,8 millions au 1er septembre 2013, soit une hausse de 50%. Le prix du soya a louvoyé avec des stocks à la fin de la campagne 2013/2014 sont un peu plus faibles que prévu par les analystes, à 2,5 millions de tonnes contre 3,8 millions l’an passé, soit une baisse de 35 %. Les ventes à l’exportation du blé ont de leur côté été bonnes en raison de la demande étrangère.

Certains éléments ont toutefois joué en faveur d’une stabilisation des cours. La météo a été peu favorable à la récolte pour les principaux pays producteurs aux États-Unis avec des pluies abondantes. Le gel pourrait aussi freiner la croissance et causer des dommages dans plusieurs états, Minnesota, du Wisconsin et au Nord de l’Iowa. Si les experts ne remettent pas en question les prévisions de récoltes records, les récentes nouvelles pourraient affecter la qualité, ce qui a causé quelques remous sur les marchés.

Le boisseau de maïs pour décembre 2014, le plus échangé actuellement sur le marché, a fini à 3,2325 $US vendredi en cours de séance contre 3,2300 $US vendredi dernier (+ 0,01 %). Le boisseau de blé pour décembre s’est haussé de 2,4% à 4,8575 US$ contre 4,7425 US$ en fin de semaine dernière. Le boisseau de soya a terminé avec un très léger gain de 0,2% à 9,1225 $US contre 9,1025 $US vendredi.

Source: AFP, Agweb

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires