Marché des grains : semaine mouvementée pour les cours

Avec novembre qui a débuté sur une note négative, plusieurs s’attendaient à une période plus calme par la suite en cette semaine d’élections aux États-Unis. Tous les sondages indiquaient une élection de la démocrate Hilary Clinton à la présidence. Les cours ont d’ailleurs débuté lundi dernier sur une note positive. Mais l’élection inattendue de Donal Trump a causé une onde de choc qui s’est traduite par des pertes sur tous les indices boursiers, y compris le CME, en raison de l’incertitude accompagnant la nouvelle. Ce sont cependant les chiffres surprise du département américain de l’Agriculture (USDA) qui a conduit aux pertes les plus importantes de la semaine.

Le rapport mensuel appelé Wasde a révélé que les récoltes de maïs étaient plus abondantes que prévu alors que les prévisions tablaient alors sur des résultats moindres depuis plusieurs semaines. La nouvelle la plus surprenante a toutefois été le relèvement des récoltes de soya, ainsi que les réserves d’ici l’été prochain. En plus, l’état des réserves de soya pour le monde ont été revues à la hausse. Les nouvelles pour le blé n’étaient guère meilleures avec une révision à la hausse des réserves de blé aux États-Unis.

Les céréales ont aussi été affectées par le renforcement du dollar américain en réaction aux résultats des élections aux États-Unis. Les marchés ne prévoient pas d’ailleurs de hausse des taux d’intérêt de la Réserve fédérale en décembre prochain. En raison de l’incertitude liée à l’élection de Donald Trump, la banque centrale attendrait avant d’agir, même si les indicateurs économiques pointent dans la bonne direction aux États-Unis. Le programme économique et agricole peu détaillés du nouveau président républicain ne donne pas d’ailleurs pour l’instant suffisamment d’indices aux marchés pour choisir une direction claire. Fait à noter, le volume des échanges à Chicago a atteint des niveaux très élevés dans les derniers jours.

Le National Oceanic and Athmospheric Administration a par ailleurs confirmé cette semaine qu’un faible phénomène La Nina serait enregistré cet hiver. Peu d’impacts sont prévus pour la saison froide aux États-Unis mais cela pourrait se traduire par des épisodes de pluies et de sécheresse dans l’hémisphère sud. Pour l’instant, la saison se déroule sans anicroche au Brésil. L’Argentine enregistre un peu de pluie mais les conditions s’avèrent beaucoup mieux qu’au printemps où la récolte a été catastrophique.

Le boisseau de maïs a chuté de 2,4% pour livraison en décembre, le contrat le plus échangé, pour terminer à 3,4025 $US contre 3,4875 $US vendredi dernier.

Le boisseau de soya pour janvier a clôturé avec une perte de 0,5% à 9,8600 $US contre 9,9075 $US la semaine précédente.

Le boisseau de blé pour décembre a frôlé la barre des 4$US mais a finalement fini la semaine à 4,0300 $US  à la suite d’une perte de 2,7%, contre 4,1425 dollars une semaine plus tôt.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires