Marché des grains: nouveau creux historique pour le maïs

Au fur et à mesure que les observateurs diffusent des prévisions de production record, les prix descendent encore plus bas, ce qui a été le cas la semaine dernière. Le maïs et le soya sont tombés à des niveaux historiques qui remontent à 2010. Le maïs a atteint le prix de 3,4375 $US et le soya 10,06 $US.

Les investisseurs ont en particulier été marqués par un rapport hebdomadaire du département de l’Agriculture (USDA). Une portion du maïs et du soja à été relevée de bon à excellent, une amélioration rarissime fin août, selon Dewey Strickler de Ag Watch Market Advisors. « Cela apporte encore un peu plus de munitions aux investisseurs qui misent sur une baisse » des prix, peut-on lire sur le site de Terre-Net.

Toutes les estimations sur les rendements de maïs par exemple « montrent qu’il faut s’attendre à une production énorme, qui va sans doute donner lieu à un cauchemar pour le stockage et la logistique au moment de la moisson », ajoute l’analyste. Du côté du soya, l’USDA prévoit un rendement de 112,18 boisseaux par hectare. Dans le Mississippi, où la récolte débute traditionnellement plus tôt que dans le reste des États-Unis, des rendements allant jusqu’à 247 boisseaux par hectare auraient été observés.

Le cessez-le-feu entre la Russie et l’Ukraine a aussi levé les tensions qui existaient sur le blé de la Mer Noire, ce qui encore plus plombé les cours des grains.

Le boisseau de maïs pour décembre 2014, le plus échangé sur le marché, a terminé vendredi à 3,5600 $US contre 3,6475 $US à la clôture vendredi dernier, un recul de 2,4 %. Le blé pour décembre a clôturé à 5,3525 $US contre 5,6350 $US en fin de semaine dernière pour une chute de 5 %. Le soya pour novembre a terminé à 10,2150 $US contre 10,2425 $US vendredi dernier, en léger recul de 0,3 %.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires