Mesures en vue d’améliorer la salubrité des aliments

Ottawa (Ontario), 11 septembre 2009 – Le gouvernement du Canada consacre des investissements importants pour améliorer le système d’assurance de la salubrité des aliments au Canada. Le ministre de l’Agriculture, Gerry Ritz, et la ministre de la Santé, Leona Aglukkaq, ont annoncé que le gouvernement consacrera 75 millions de dollars pour renforcer ce système et donner suite aux 57 recommandations formulées par l’enquêteure indépendante Sheila Weatherill.

« Le gouvernement du Canada accorde la plus haute importance à la sécurité de la population canadienne, a expliqué le ministre Ritz. Nous investissons des sommes importantes pour embaucher davantage d’inspecteurs, mettre à jour les technologies et les protocoles et améliorer les communications afin que les Canadiens disposent de l’information dont ils ont besoin pour protéger leur famille. »

« Notre gouvernement demeure résolu à protéger et à améliorer la santé et la sécurité des Canadiens, de dire la ministre Aglukkaq. Rien n’est plus essentiel pour la santé et la sécurité de nos familles que les aliments que nous leur servons. C’est pourquoi nous prenons les mesures nécessaires afin d’améliorer le système d’assurance de la salubrité des aliments et de faire en sorte que les Canadiens détiennent l’information dont ils ont besoin afin de se protéger contre les maladies d’origine alimentaire ».

Les nouveaux investissements annoncés aujourd’hui permettront d’améliorer la capacité du gouvernement à prévenir et détecter les éclosions futures de maladies d’origine alimentaire et à intervenir. Parmi ces améliorations faites par le gouvernement, mentionnons :

  • l’embauche de 166 employés en salubrité des aliments dont 70 se consacreront aux établissements de viandes prêtes-à-manger;
  • la formation d’équipes d’évaluation des risques pour la santé disponibles en tout temps afin d’améliorer le soutien aux enquêtes sur la salubrité des aliments;
  • l’amélioration de la coordination entre les ministères et organismes fédéraux et provinciaux;
  • l’amélioration des communications à l’intention des populations vulnérables avant et pendant des éclosions de maladies d’origine alimentaire;
  • l’amélioration du suivi des éclosions possibles de maladies d’origine alimentaire à l’aide d’un système de surveillance national;
  • le perfectionnement des méthodes de dépistage de la bactérie Listeria monocytogenes et d’autres risques alimentaires pour réduire les délais d’analyses; l’intervention plus rapide lors d’enquêtes sur la salubrité des aliments et la possibilité pour le gouvernement d’augmenter le nombre de tests de dépistage de la bactérie Listeria;
  • la vérification par une tierce partie pour s’assurer que les ressources affectées au système d’inspection des aliments du Canada sont consacrées aux bonnes priorités.

Cet investissement s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par le gouvernement du Canada en 2008 de consacrer une somme de 113 millions de dollars pour assurer la salubrité des aliments. Le gouvernement a déjà apporté des changements importants à la stratégie de lutte contre la bactérie Listeria qui prévoit notamment des analyses de l’environnement dans les établissements de production de viande prête-à-manger et le signalement obligatoire de la présence de la bactérie Listeria.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires