Monsanto dément les récentes informations sur le danger d’un maïs OGM

Washington (États-Unis), 24 mai 2005 – Le géant agroalimentaire américain Monsanto a démenti des informations de la presse européenne sur les dangers de l’un de ses maïs génétiquement modifié et a affirmé avoir transmis aux autorités européennes toutes les informations à sa disposition.

« Monsanto a réaffirmé aujourd’hui (lundi) que contrairement à des informations publiées dans la presse, il a fourni toutes les informations exigées à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), avant que l’EFSA ne donne un avis scientifique favorable au MON 863 Yieldgard », un maïs qui grâce à une modification de son code génétique est doté d’une protéine qui le protège contre un ver qui s’attaque à ses racines, a indiqué Monsanto.

Selon le quotidien britannique The Independent, un rapport scientifique interne à la multinationale américaine fait état de grave anomalies développées par des rats nourris en laboratoires avec ce maïs, comme des malformations rénales ou des modifications sanguines.

L’EFSA a jugé que le MON 863 n’était dangereux ni pour la santé humaine ou animale, ni pour l’environnement le 2 avril 2004 et a réaffirmé sa position le 29 octobre estimant que les anomalies constatées sur les rats ne pouvaient être attribuées à l’ingestion du maïs hybride de Monsanto, selon des communiqués publiés sur le site internet de l’agence européenne.

Selon le groupe, outre l’EFSA, plusieurs agences nationales en charge de la sécurité alimentaire en Allemagne et en France en particulier on confirmé l’innocuité du MON 863.

Le MON 863 attend son homologation pour sa commercialisation, qui doit être décidée par les ministres de l’Agriculture.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Monsanto
http://www.monsanto.com/

Commentaires