Feu vert à la fusion de Monsanto et Bayer

Plus de deux semaines après l’accord des agences européennes, les États-Unis seraient sur le point d’autoriser à leur tour l’acquisition de Monsanto par Bayer, évaluée à 62,5 G$US. Selon le Wall Street Journal, le département américain de la Justice serait sur le point de donner son accord, à condition que les entreprises cèdent d’autres actifs. Selon le quotidien, Bayer se serait entendue pour vendre à BASF des actifs concernant les semences, en plus de se départir d’actifs liés à l’agriculture numérique.

Depuis deux ans, la fusion des deux entreprises est freinée par l’examen des agences sur la concurrence. Le Brésil, l’Autralie et la Chine ont donné leur aval alors que celui de l’Union européenne est venu le 21 mars dernier.

Le journal de New York a mentionné qu’un accord de principe a été conclu dans les derniers jours, ce qui marquerait une avancée dans le processus d’examen de la fusion par les États-Unis. Une date sur une annonce officielle n’a cependant pas été évoquée encore.

Cette acquisition est la troisième à survenir dans le secteur dans les dernières années, après celles de Dow et DuPont, ainsi que ChemChina et Syngenta.

Sources: AFP et Reuters

Commentaires