Nouvelle option de paiement aux agriculteurs approuvée par la CCB

Winnipeg (Manitoba), le 2 mars 2000 – Le conseil d’administration de la CCB a approuvé aujourd’hui un nouveau contrat à prix fixe qui permettra aux agriculteurs de fixer le prix ou la base de leur blé avant le commencement de la campagne agricole.







« Nous avons écouté les agriculteurs qui souhaitaient voir s’assouplir le régime de la CCB, de sorte qu’ils puissent mieux gérer la trésorerie de leur exploitation. »


« Les agriculteurs qui souhaitent bloquer le prix ou la base de leur blé et recevoir un plein paiement plus tôt disposent désormais de cette option » , a expliqué le président du conseil d’administration, Ken Ritter.

« Nous avons écouté les agriculteurs qui souhaitaient voir s’assouplir le régime de la CCB, de sorte qu’ils puissent mieux gérer la trésorerie de leur exploitation. De plus, cette méthode de paiement est indépendante du système de mise en commun des prix de la CCB, si bien que les producteurs qui souhaitent gérer leur risque en recevant un acompte, un paiement de rajustement et un ajustement de fin de campagne tout au long de la campagne de commercialisation pourront encore le faire. Il sera possible de livrer le blé vendu au titre du contrat à prix fixe ou au titre de la mise en commun classique selon les méthodes de livraison en place, soit les appels basés sur la superficie et les appels au titre des contrats de livraison. »

M. Ritter a mentionné que le conseil d’administration avait approuvé le contrat à prix fixe pour 2000-2001 pour le blé roux de printemps de l’Ouest (CWRS), à l’exclusion du blé Canada fourrager. Les agriculteurs auront le choix entre deux options. Ils pourront négocier un prix indexé sur les Perspective de rendement pour une quantité donnée de blé, ou négocier une base indexée sur le prix à terme de la Bourse de Minneapolis et négocier plus tard un prix à terme avant livraison.

M. Ritter a déclaré que ce programme, qui entrera en vigueur en 2000-2001, marque la première étape des démarches entreprises par la CCB et les producteurs pour mettre au point des options de paiement plus flexibles. « Nous aimerions recevoir des commentaires des agriculteurs concernant ce nouveau programme ainsi que des suggestions sur les améliorations à apporter au cours des années à venir », a-t-il expliqué.

Les prix fixes et la base seront affichés dans les Perspectives de rendement (PDR) de la CCB du 27 avril 2000 et dans chaque publication mensuelle jusqu’en juillet 2000 et resteront affichés pendant au plus 5 jours après la parution des PDR, pour les producteurs qui souhaitent bloquer le prix de leur blé roux de printemps no 1 de l’Ouest à 13,5 % de protéines. Les agriculteurs qui bloquent leur base et s’engagent à livrer un tonnage donné devront aussi s’engager à recevoir le prix à terme de la Bourse de Minneapolis en communiquant avec la CCB avant la première de ces deux dates : la date de la transaction, ou le premier jour de préavis du contrat à terme. Les agriculteurs qui souhaitent procéder à la transaction peuvent ensuite communiquer avec la CCB pour s’engager à livrer un volume minimal de 20 tonnes.

Le prix fixe sera calculé d’après le point médian des PDR (prix en entrepôt à Vancouver ou au St-Laurent), déduction faite d’un montant reflétant le risque, les frais d’administration et la valeur de rendement de l’argent. La base équivaudra au prix fixe moins le cours à terme à la Bourse de Minneapolis converti en dollars canadien la tonne.

Lors de sa réunion aujourd’hui, le conseil d’administration a également convenu d’étudier activement d’autres mécanismes de paiement pour permettre aux agriculteurs de recevoir des fonds à l’avance compte tenu de leur avoir dans les comptes de mise en commun de la CCB.

Le conseil d’administration a déclaré que la mise en oeuvre des options de paiement n’aura aucune incidence sur les comptes de mise en commun. L’un des grands principes considérés lors de la conception des options de paiement était que ces options ne viennent pas affaiblir les piliers de la CCB, soit la vente par comptoir unique, la mise en commun des prix et le partenariat entre les agriculteurs et le gouvernement fédéral. Un fonds de réserve sera constitué dans le cadre de l’administration du contrat à prix fixe. Les agriculteurs qui utiliseront les options de paiement prendront à leur charge tous les frais découlant de leur administration.

Des renseignements détaillés sur cette option de paiement peuvent être obtenus en composant sans frais le 1-800-730-3303 ou en consultant le site Web de la CCB. Un article traitera également de cette question dans l’Info Céréales de mars-avril, bulletin publié par la CCB à l’intention des agriculteurs.

La CCB est le plus important marchand de blé et d’orge au monde. Son siège social est établi à Winnipeg (Manitoba). La CCB compte parmi les plus importants exportateurs du Canada et représente la plus importante source de devises étrangères au Canada. Elle exporte le blé et l’orge des Prairies dans plus de 70 pays à travers le monde et restitue le produit total des ventes, moins les frais de mise en marché, aux producteurs de l’Ouest canadien.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé

http://www.cwb.ca/

Commentaires