Parmalat : les chauffeurs rejettent l’offre finale

Montréal (Québec), 19 décembre 2005 – Réunis en assemblée générale spéciale, les chauffeurs du producteur laitier Parmalat, à Montréal, ont rejeté à 60 % l’offre finale déposée par leur employeur en vue du renouvellement de leur convention collective. Ces membres de la Confédérationdes syndicats nationaux (CSN) sont insatisfaits du mécanisme actuel de mise àpied. Dans certains cas, cette procédure permet à un plus jeune salarié deconserver son emploi à l’occasion d’une mise pied au détriment d’un collèguede travail possédant plus d’ancienneté. Ils demandent à l’employeur derenforcer ce mécanisme dans le respect complet de l’ancienneté. Jusqu’ici, leschauffeurs ont exprimé leur attachement à leur revendication en débrayant deuxheures, le 6 décembre. En vertu des mandats adoptés en assemblée générale, ilspourraient aussi exercer, au moment jugé opportun, d’autres moyens depression, dont le recours à la grève.

En cette fin d’année, les prochains jours risquent d’être déterminants.Les chauffeurs sont bien décidés à régler ce litige et à exercer les moyens depressions nécessaires pour y parvenir.

Le syndicat représente 30 chauffeurs. Leur contrat de travail est échudepuis le 30 mars 2005. Les employé-es de bureau, également membres de la CSN,sont parvenus à une entente avec la partie patronale.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Conseil central du Montréal métropolitain (CSN)
http://www.total.net/~ccmm2/

Parmalat Canada
http://www.parmalat-ca.com/

Commentaires