Plan pour les fromagers québécois : réaction de l’opposition officielle

Québec (Québec), 3 octobre 2008 – Le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, de pêcheries et d’alimentation, M. Albert De Martin, affirme que le ministre Laurent Lessard fait l’aveu de son constat d’échec. « Le ministre, par son annonce de ce matin, prouve quelui-même ainsi que son ministère ont mal agi et ont surtout mal géré toute lacrise qui a touché l’industrie fromagère. Le gouvernement libéral a agi enpanique et les fromagers du Québec ne méritaient pas un tel traitement.Malheureusement, ce sont les producteurs de fromages québécois qui font lesfrais de l’incompétence libérale », a déclaré M. De Martin.

Albert De Martin rappelle que le ministre avait un rapport important quiaurait permis d’éviter qu’on envoie le fromage dans l’eau de Javel. « Leministre avait en main un rapport qui aurait pu éviter toute cette gestioncatastrophique. En suivant les recommandations du rapport Mailloux, qu’il aentre les mains depuis 2005, la crise aurait pu être évitée. Le ministre avaittous les outils en main pour gérer la crise et il est resté les bras croisés.Il est triste de voir que nos fromagers paient cher le prix de la paresselibérale », a martelé le député de Huntingdon.

Pour le porte-parole adéquiste, le double discours du ministre en ditlong sur son manque de rigueur au travail. « Tout récemment, le ministreLessard affirmait haut et fort que l’Etat n’était pas une compagnied’assurances. Aujourd’hui, il débloque des fonds pour pallier son manque decompétences crasse. Décidément, Laurent Lessard aurait tout intérêt à mieuxs’intéresser aux dossiers qui touchent son ministère plutôt que de faire desannonces spectacles », a conclu Albert De Martin.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Action démocratique du Québec (ADQ)
http://www.adq.qc.ca/

Commentaires