Prolongement du délai de remboursement des avances consenties aux éleveurs de bovins et de porcs

Ottawa (Ontario), 23 janvier 2009 – Les éleveurs de bovins et de porcs qui éprouvent actuellement de graves difficultés financières auront jusqu’au 30 septembre 2010 pour rembourser les avances consenties dans le cadre du Programme de paiements anticipés (PPA). M. Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture, a annoncé que le délai de remboursement des avances était prolongé. De plus, la première tranche de 100 000 dollars de chaque avance accordée à un éleveur de bétail demeure exonérée d’intérêts.

« Des milliers d’agriculteurs au pays ont profité des prêts du PPA. Le prolongement du délai de remboursement les aidera à demeurer en affaires et allégera leur fardeau durant la crise du crédit, a déclaré le ministre Ritz. Le gouvernement continuera à travailler avec les éleveurs de bétail et leurs associations pour régler les problèmes auxquels le secteur fait face. »

« Cette prolongation aide les éleveurs de porcs canadiens à faire face à la crise financière actuelle, a affirmé M. Jurgen Preugschas, président du Conseil canadien du porc. Nous sommes heureux que le gouvernement reconnaisse les difficultés financières que subissent les éleveurs de porcs pendant cette période économique difficile. »

« Voilà la marge de manoeuvre dont les éleveurs de bovins canadiens ont besoin pour rétablir leur santé financière, a souligné M. Brad Wildeman, président de la Canadian Cattlemen. Nous continuerons à collaborer avec le gouvernement pour l’amélioration des programmes, car nous voulons nous assurer qu’ils répondent bien aux besoins des producteurs canadiens. »

Le prolongement du délai de remboursement s’applique aux avances ordinaires et aux avances d’urgence reçues par les éleveurs de bovins et de porcs au cours de la campagne de production 2008-2009. Le sursis à la mise en défaut s’applique à plus de 450 millions de dollars d’avances consenties au secteur de l’élevage du bétail.

Les producteurs peuvent encore demander des avances d’urgence jusqu’au 31 mars 2009. Le PPA continuera d’offrir des avances ordinaires. À compter d’avril, les producteurs qui satisfont aux critères d’admissibilité pourront demander des avances ordinaires pour la campagne 2009-2010.

L’amélioration de la marge d’autofinancement des producteurs grâce au PPA et les avances ciblées du programme Agri-stabilité ne sont que deux des mesures prises pour faire face aux problèmes des éleveurs de bétail canadiens. Le ministre Ritz s’est aussi employé activement à trouver de nouveaux débouchés commerciaux dans le monde entier pour aider les agriculteurs canadiens à surmonter l’incertitude économique et pour renforcer les marchés d’exportation.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires