Les insectes causent 70 milliards de dollars de dégâts

Une méta-analyse réalisée par une équipe internationale de chercheurs met en lumière les coûts liés aux insectes envahissants sur l’économie mondiale. Selon les résultats obtenus, ces coûts s’élèveraient à 70 milliards de dollars américains (G$ US), une somme qui serait sous-évaluée en raison du manque de données à différents endroits de la planète. Ces chiffres ne tiennent compte également que des dix insectes considérés comme les plus envahissants, une menace réelle pour bien des régions en raison des changements climatiques et l’augmentation des échanges commerciaux.

Parmi les insectes les plus destructeurs, la teigne de choux arrive en tête de file, suivi du longicorne brun de l’épinette avec 4,5 G$ US en coûts par année, seulement au Canada. Un autre insecte envahissant qui attaquerait les érables est le longicorne asiatique qui causerait 3 G$US de pertes par année. Par ailleurs, d’après cette étude, l’Amérique du Nord présente les plus importantes pertes financières avec 27 G$ US.

Les coûts sont considérés importants pour plusieurs secteurs, dont l’agriculture et la santé. En agriculture, il s consommeraient 40% des biens de consommation. À l’échelle mondiale, les insectes nuisibles ont été rapportés pour réduire les rendements agricoles de 10 à 16% avant la récolte, et de consommer une quantité similaire suivant la récolte. En fait, les plus grands pays producteurs de denrées alimentaires, la Chine et les États-Unis, présentent les pertes potentielles les plus élevées de la part des dix principaux insectes envahisseurs.

L’équipe en charge du rapport indique que les insectes sont responsables depuis des milliers d’année de la propagation de maladies chez l’Homme et le bétail, et de dégâts considérables, depuis l’anéantissement des cultures et réserves, en passant par la destruction des infrastructures, jusqu’à la dévastation des forêts, altérant ainsi les écosystèmes et les rendant plus fragiles. Dans le règne vivant, la seule classe des insectes (environ 2,5 millions d’espèces) est probablement le groupe le plus coûteux. De plus, ils font partie des espèces envahissantes les plus virulentes: 87% des 2500 invertébrés terrestres ayant colonisé de nouveaux territoires sont des insectes.

Source: Nature Communications

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires