Des millions pour la recherche au Cégep d’Alma et Agrinova

Un montant de 4,8 M$ sera investit sur cinq ans pour mener des recherches afin de trouver de meilleures solution à l’entreposage des pommes de terres. C’est le centre de recherche en agriculture du Cégep d’Alma qui aura le mandat de mener les travaux étalés sur cinq ans. Le projet sera mené en tandem avec Agrinova.

Les producteurs canadiens de pommes de terre cultivent par année une superficie de 140 000 hectares, soit environ 4 millions de tonnes, pour une valeur de 1,1 G$. La plus grande part de la production est entreposée pour une période pouvant aller jusqu’à dix mois.

Au Québec, 10 % de la production entreposée est perdue chaque année, une perte évaluée à 100 M$.

La moitié de la somme de 4,8M$ sera consacrée à la construction de deux entrepôts expérimentaux, un à Sainte-Croix-de-Lotbinière et l’autre à Québec, afin d’expérimenter différentes méthodes d’entreposage.

Le projet de recherche à été l’un des trois retenus par le Conseil de recherche en science naturelle et génie du Canada qui y injecte 2,3 M$, en plus de 900 000 $ provenant de la Fondation canadienne de l’innovation. Les entreprises Emballage Saint-Ambroise, Québec Permentier, McCain Foods ltée et l’IRDA ont quant à elles apporté une contribution globale de 725 000 $ pour la durée du projet de recherche.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires