Le soya aime les couvertures

Le United Soybean Board a mené récemment une étude pour vérifier les bénéfices d’une culture de couverture pour le soya et son potentiel dans une situation de rotation avec le maïs. Les données ont été recueillies en rapport avec le moment où les plantes de couvertures ont été enfouies lors des semis. Dans le cadre de l’expérience, le seigle d’hiver a été utilisé comme culture de couverture.

Dans un premier cas, du seigle a été enfoui de 7 à 10 jours avant un semis de maïs dans le champ. Les deux autres expériences mettaient en vedette le soya. Dans un des deux champs, la culture de couverture a été éliminée en même temps que celle du maïs, afin de simuler la décision des agriculteurs de mettre fin à toutes les cultures de couverture à la fois. Dans le second champ de soya, la culture a été éliminée seulement un jour avant les semis, ce qui a permis environ 21 jours de croissance supplémentaire.

Après observation, les experts ont observé la présence de 300% de plus de biomasse dans la dernière expérience. L’étude a également montré que dans ce scénario, l’absorption d’azote par les cultures de couverture est passé de 40 lb / l’acre à plus de 80 lb / l’acre.

La recherche a donc montré que le dernier champ avait le plus bénéficié de la culture de couverture parce que cette dernière avait eu plus de temps pour se développer. Elle est en effet resté en terre près de trois semaines de plus, parce que la culture de couverture a pu être enlevé sans effet négatif un jour seulement avant le semis de soya, alors que ce délai est de 10 jours pour le maïs. Le semis de soya a de plus lieu environ trois semaines après le maïs, ce qui donne nettement plus de temps à la culture de couverture de progresser.

Les bénéfices pour le soya de cet apport de biomasse ont été nombreux: amélioration de la santé du sol par une réduction de la compaction, plus de matière organique, ainsi qu’une croissance de la capacité de rétention d’eau et des éléments nutritifs.

Source: Iowa State University

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires