Marché des grains: La météo fait reculer les prix

Après une surabondance de pluie depuis le début du printemps, la météo se montre enfin plus clémente dans le Midwest, ce qui a fait reculer le prix du blé ainsi que celui du soya pour cette semaine écourtée. Les marchés ont en effet fait relâche jeudi ainsi qu’une partie de mercredi pour la fête nationale américaine.

Le retour d’une météo plus favorable a réduit les inquiétudes quant à la qualité des récoltes, une constante depuis le début de la saison 2019. Malgré les semis tardifs, les analystes tablent sur une amélioration de la qualité des cultures, ce qui a fait baisser les prix.

Articles connexes

Les chiffres quant aux commandes ont pris le second plan malgré de bonnes ventes à l’étranger du soya. Ce dernier a affiché des ventes de un peu plus d’un million de tonnes pour la semaine achevée le 27 juin, dont environ 600 000 tonnes de commandes en provenance de Chine. Certains ont interprété ces chiffres comme un geste de bonne volonté de la part de Pékin alors que les présidents Donald Trump et Xi Jinping ont décrété samedi une trêve dans leur guerre commerciale. Toutefois, la Chine a prévenu jeudi qu’elle ne signerait aucun accord commercial avec les États-Unis s’il n’inclut pas une levée totale des surtaxes douanières imposées par l’administration Trump sur les produits chinois.

Les ventes à l’étranger de maïs et de blé ont été de leur côté dans le bas de la fourchette des prévisons des prévisions, avec 331 000 tonnes de maïs et 276 000 tonnes de blé commandées.

Le maïs a cependant été soutenu par un certain scepticisme quant aux derniers chiffres du département américain de l’Agriculture et les rumeurs se maintiennent sur l’étendue des dégâts pour les cultures en cours.

Le boisseau de maïs pour septembre a terminé vendredi à 4,3875 $US, en hausse de 3,3% contre 4,3675 $US mercredi à la clôture. Le boisseau de blé pour septembre a perdu 2,3% pour la semaine pour finir à 5,1500 $US par rapport à 5,1400 $US. Le boisseau de  soya pour novembre a pour sa part perdu 3,1% à 8,9450 $US comparativement à 9,0875 $US la semaine dernière.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires