Marché des grains: Un rapport avec peu d’impact

Les observateurs des marchés avaient les yeux fixés sur les derniers chiffres lancés vendredi par le USDA en rapport avec la récolte 2019

Le premier rapport de l’année sur les projections de  l’offre et la demande des céréales, tel qu’exécuté par le département américain de l’Agriculture (USDA), était attendu avec plus ou moins d’anticipation.

Les derniers bilans offerts par le gouvernement en avaient surpris plusieurs mais plusieurs analystes ont tout de même misé sur une baisse de la production. Le USDA a plutôt indiqué une hausse des rendements du maïs et du soya et une baisse des superficies récoltées. La production de maïs a été fixée à 13 692 milliards de boisseaux sur un rendement de 168 boisseaux par acre. La production de soya est de son côté évaluée à 3558 milliards de boisseaux avec un rendement moyen par acre de 47,4. Les deux résultats sont moindres que ceux de 2018.

Articles connexes

Il a toutefois ajouté une note indiquant qu’il réviserait les données dans cinq états du nord en raison des récoltes inachevées au moment de collecter les données. Les céréales ont réagi en perdant un peu de terrain pour ensuite le reprendre.

Le soya et le blé ont terminé la semaine en hausse alors que le maïs a perdu un peu de terrain. L’attention se concentrait plutôt sur la visite prochaine à Washington de dignitaires chinois qui devraient signer dans les prochains jours la première étape de l’entente commerciale entre les deux pays dont les détails restent à être connus.

Le USDA est d’ailleurs resté muet sur l’état des stocks après la signature de l’entente sino-américain qui est supposée augmenter de manière importante l’exportation de biens agricoles vers la Chine. Les stocks ont toutefois diminué par rapport à la même date l’an dernier. Les prévisions pour les cultures en Amérique du Sud sont demeurées inchangées.

Les semis de blé d’hiver ont décliné comme prévu pour se situer à leur niveau le plus depuis 1909, bien que les prévisions du gouvernement soient légèrement supérieures à celles du marché.

Le contrat à terme pour le maïs pour mars, le plus transigé, a terminé la semaine à 3,8575 $US, un recul de 0,2% par rapport à la semaine précédente et la 2e perte hebdomadaire de suite. En cours de séance, le contrat à terme a reculé à 3,7650, son niveau le plus bas depuis le 13 décembre.

Le boisseau de soya pour mars, aussi le plus échangé, a gagné 0,5% durant la semaine à 9,45 $US après un creux en trois semaines à 9,3550 $US.

Le blé a monté de 1,8% pour la semaine à 5,6450 $US. Le boisseau avait grimpé jusqu’à 5,6850 $US vendredi en matinée avant le dévoilement du rapport du USDA, ce qui le situait à un sommet depuis août 2018.

Commentaires