Marché des grains: Gains sur fond de prudence

À moins d’une semaine de l’annonce des prévisions de semis aux États-Unis, la tendance haussière des dernières semaines est demeurée, même si les gains ont limités pour le blé qui a fait du surplace. Le soya et le maïs ont bien fait pour leur part en affichant un solde positif pour la semaine.

La situation au Brésil continue d’attirer l’attention et profite au soya américain. La perspective d’un changement de gouvernement a augmenté la valeur de la devise brésilienne, ce qui a défavorisé les exportations de soya. L’offre demeure par contre très bonne dans le pays où la récolte se déroule très bien.

Même si le soya américain est devenu plus attrayant aux yeux des acheteurs, la valeur du dollar américain nuit aux autres céréales, c’est ce qui explique que les gains du maïs aient été limités et que le soya n’ait pas profité de la tendance haussière. La demande internationale profite aussi d’une offre abondante pour le blé et le maïs, ce qui empêche les prix de grimper depuis le dé début de l’année. Le blé a toutefois profité des inquiétudes sur les conditions météo dans la région où est cultivé le blé d’hiver. La sécheresse continue d’alimenter les questions sur la qualité de la céréale au moment où elle va sortir de sa dormance. Le temps toujours froid dans certaines régions fait aussi craindre un gel sur les cultures.

En attendant un suivi plus serré des conditions météo à l’aube de la saison 2016, les yeux seront fixés sur les chiffres avancés par le département de l’Agriculture sur les intentions de semis aux États-Unis le 31 mars prochain. Pour le moment, le gouvernement prévoit une hausse des terres destinées au maïs alors que les cultures du soya et du blé devraient reculer pour cette année. Le 31 mars sera aussi l’occasion d’en savoir plus sur les réserves américaines.

Le boisseau de soya pour mai, le plus échangé, a clôturé à 9,1050 $US contre 8,9750 $US, en hausse de 1,45%, sur la semaine dernière. Le boisseau de maïs pour mai, le contrat le plus actif, a terminé jeudi en hausse de 0,8% à 3,7000 $US, contre 3,6700 $US en comparaison avec vendredi dernier. Le boisseau de blé pour mai, également le plus actif, est demeuré inchangé à 4,6300 $US.

Source: AFP

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires