Marché des grains: Autre semaine négative

Les cours des principaux grains ont baissé cette semaine à Chicago en réaction aux dernières prévisions du ministère américain de l’Agriculture (USDA) quant aux prochaines récoltes américaines. Le rapport « Wasde », qui résume les prévisions du gouvernement, a de loin dépassé les attentes des observateurs avec des chiffres sans précédent.

Si le ministère a relevé ses prévisions, c’est notamment parce qu’il s’attend à des rendements élevés pour le soya et certains analystes préviennent que leur niveau pourrait être encore supérieur à ces prévisions, puisque les dernières évaluations hebdomadaires en date sur les récoltes, publiées en début de semaine, sont particulièrement bonnes. Ces prévisions sont tombées alors que les nouvelles sont moins bonnes du côté de la demande puisque le ministère a réduit ses attentes au niveau des importations venant de la Chine.

En ce qui concerne le maïs, le bilan est mitigé puisque l’USDA a abaissé ses prévisions quant à la récolte, mais dans une moindre mesure que ce qui était prévu.

Le blé a pour sa part limité ses pertes même son niveau demeure près de ses creux de dix ans.  Le gouvernement américain n’a pas changé ses prévisions de production pour le blé aux  Etats-Unis, mais il les a abaissés pour l’ensemble du monde.

L’offre mondiale de blé souffre notamment de l’été catastrophique des agriculteurs français, qui a poussé l’USDA a réduire ses prévisions pour l’Union européenne (UE), ce qu’a également confirmé jeudi une nouvelle révision en baisse de la production locale par l’organisme France AgriMer.

Même si ce développement est positif pour les cours, les États-Unis devraient continuer à faire face à une forte concurrence à l’exportation de l’Australie et de la région de la mer Noire, ont noté les analystes.

Le boisseau de maïs pour en décembre, le contrat le plus échangé, a terminé  à 3,3550 $US contre 3,4100 $US vendredi dernier.

Le boisseau de blé pour décembre, le plus actif, a clôturé à 4,0200 $US par rapport à  4,0350 $US la semaine dernière.

Le boisseau de soya pour novembre, le plus échangé, a  fini à 9,6225 $US comparativement à 9,8025 $US.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires