Superficies records de soya prévues

Les producteurs américains devraient augmenter encore leurs superficies consacrées au soya pour la présente année, selon Robert Johansson, économiste en chef de l’USDA, lors de l’assemblée annuelle au Forum Outlook du département américain de l’Agriculture. Le rally des derniers mois du soya rendrait en effet la fève plus intéressante puisque plus rentable que le blé ou le maïs. Si cette projection se concrétise, la production de soya devrait dépasser les quatre milliards de boisseaux pour une 2e année consécutive.

Selon les projections du USDA, 88 millions d’acres seront semés en soya, contre 85,5 millions en 2016. Les estimations de semis de maïs sont demeurées identiques aux projections de novembre à 90 millions d’acres. Et comme plusieurs sondages le présageaient, il y aura moins de blé à 46 millions d’acres, une baisse de 2,5 millions par rapport à novembre.

La valeur des exportations agricoles des États-Unis devraient s’élever à 136G$, une hausse de 2G$ par rapport aux estimations précédentes en raison de la demande de la Chine qui devrait encore se faire sentir cette année.

Le USDA a aussi indiqué qu’il s’attendait à un rendement moindre pour toutes les cultures en 2017. La production de maïs serait moindre de 7% par rapport à 2016 à 14 065 milliards de boisseaux avec un rendement estimé de 170,7 boisseaux par acre contre le record de 174,6 enregistré l’an passé. Pour le soya, la récolte prévue est de 4,2 milliards de boisseaux, soit 3% qu’en 2016, avec un rendement de 48 boisseaux par rapport à 52,1. Et pour le blé, la production chuterait de 20% à 1897 millions de boisseaux avec un rendement de 47,1 boisseaux à l’acre contre 52,6 en 2016.

La valeur des exportations agricoles des États-Unis devraient s’élever à 136G$, une hausse de 2G$ par rapport aux estimations précédentes en raison de la demande de la Chine qui devrait encore se faire sentir cette année.

Les réserves de fin de saison se situeraient ainsi : maïs-2215 milliards de boisseaux (2320 en 2016), soya-inchangé à 420 milliards et le blé à 905 milliards (1139 milliards en 2016).

La récolte de soya serait la 2e plus importante jamais enregistré, derrière celle de 2016. À l’inverse, les superficies de blé seront à leur plus bas en 108 ans. Le département de l’Agriculture a indiqué que la sécheresse avait disparue des régions au nord alors que le temps sec perdure dans les grandes plaines du sud et de l’ouest.

Source: Successful Farming, Farm Futures

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires