2012: très chaude et trop sèche

Pas de surprise : les chiffres confirment que 2012 était l’année la plus chaude depuis le début de la compilation des données météo aux Etats-Unis. Sur le territoire américain en entier, la température moyenne a fracassé le précédent record établi en 1998.

Dans le Corn Belt américain, les températures moyennes se situaient 4 degrés Farenheit au-dessus des normales ! Les météorologistes estiment qu’une augmentation de 1 degré au-dessus des normales est déjà exceptionnelle. Alors que dire de 4 degrés ?

Mais cette chaleur aurait pu être tolérable si la pluie avait été au rendez-vous. Comme nous le savons, les producteurs américains de grandes cultures n’ont pu profiter d’une pluie bienfaitrice puisque la sécheresse a également sévit sur le territoire. En termes de précipitations, l’année 2012 s’inscrit au quinzième rang des années les plus sèches aux États-Unis, selon les relevés finaux. Plus de 60% du territoire américain a été touché par le manque de pluie au plus fort de la saison des cultures.

De tels records seraient attribuables à d’importants changements dans le climat de la planète, selon les scientifiques. Et les records de température s’inscrivent dans une tendance à long terme «de grands épisodes de chaleur qui atteignent de nouveaux niveaux d’intensité», peut-on lire sur le site de MétéoMedia.

à propos de l'auteur

Articles récents de Isabelle Bérubé

Commentaires