566 000 $ à deux centres collégiaux de transfert de technologie

Québec (Québec), 29 janvier 2002 – Le ministre délégué à la Recherche, à la
Science et à la Technologie, M. David Cliche, et la ministre d’Etat à la
Famille et à l’Enfance et ministre responsable de la région de la Chaudière-
Appalaches, Mme Linda Goupil, ont annoncé l’attribution d’une aide
financière totalisant 566 705 $ que se partageront le Centre collégial de transfert en biotechnologies et le Centre de robotique industrielle du Cégep de Lévis-Lauzon pour l’acquisition d’équipement de pointe.

Cette contribution financière est accordée en vertu du Programme
d’acquisition d’équipement dans le réseau des centres collégiaux de transfert
de technologie (CCTT) du ministère de la Recherche, de la Science et de la
Technologie. « Cette aide financière procure au Centre collégial de transfert
en biotechnologies et au Centre de robotique industrielle davantage de moyens
pour répondre aux besoins constants des industries en matière d’innovation
technologique. Ce faisant, ces deux CCTT assumeront encore mieux leur mission
de formation et de transfert technologique auprès des entreprises », a
mentionné le ministre David Cliche.

Description des projets

Le Centre collégial de transfert en biotechnologies, Transbiotech, reçoit un montant de 300 000 $ pour l’achat d’équipement permettant le développement des plates-formes de recherche d’immunologie, de
biologie moléculaire et de chimie d’analyse. L’activité de recherche
touchant notamment le développement de tests immunologiques,

l’augmentation des connaissances des micro-organismes responsables de
maladies animales et la mise au point de tests de génotypage sera
grandement favorisée. Le Centre pourra ainsi continuer à jouer un rôle
significatif dans la croissance économique du secteur des
biotechnologies par son activité de recherche appliquée, de formation
et de transfert en biotechnologies agroalimentaire, environnementale
et biomédicale.

Le Centre de robotique industrielle reçoit 266 705 $ pour l’achat
d’équipement. La robotisation dans le secteur des biotechnologies
étant en pleine croissance, le projet d’acquisition d’équipement en
robotisation et vision du Centre de robotique industrielle (CRI) est
d’une grande importance pour le développement des PME, et
particulièrement pour les entreprises en démarrage. Le projet consiste
en la mise au point d’une cellule robotisée autonome, flexible et
abordable spécialisée en biotechnologie. L’ajout d’une caméra, d’un

laser et d’un capteur de force à l’actuelle cellule robotisée
permettra de développer l’auto-guidage du robot. Par ce projet, la
robotisation des procédés biotechnologiques sera plus accessible aux
entreprises. Les entreprises seront donc davantage en mesure
d’augmenter leur productivité et d’exploiter leur potentiel
d’innovation.

« Grâce à leur nouvel équipement, ces CCTT pourront davantage contribuer à
l’essor économique de la région de la Chaudière-Appalaches. Ils pourront
assurer une formation de plus haut calibre et apporter à la région une plus
grande expertise dans des secteurs économiques d’avenir », a rappelé la
ministre Linda Goupil.

Au total pour l’année 2001-2002, une aide financière de près de
3 millions de dollars a été accordée par le ministère de la Recherche, de la
Science et de la Technologie à quinze CCTT à travers le Québec pour
l’acquisition d’équipement de pointe.

Rappelons que les centres collégiaux de transfert de technologie,
implantés dans le réseau collégial, ont pour mission de contribuer au
développement économique de leur région et du Québec en assurant un transfert
technologique par la voie de leur activité de recherche et développement en
collaboration avec les entreprises, et de répondre aux besoins de formation
technique des entreprises. Ils effectuent de la recherche souvent orientée
vers l’application de nouveaux produits et procédés, offrent des services
d’aide technique et font de la formation technique adaptée aux besoins des
entreprises. Répartis à travers tout le Québec, ces centres couvrent plusieurs
domaines d’expertise comme les pâtes et papiers, la métallurgie, la
biotechnologie, la pêche, l’aérospatiale et la communication graphique.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Cégep de Lévis-Lauzon

http://www.clevislauzon.qc.ca/

Ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie

http://www.mrst.gouv.qc.ca

Commentaires