Aide aux transformateurs afin de soutenir la mise en valeur des produits québécois à l’étranger

Montréal (Québec), 25 avril 2008 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, a annoncé un investissement de 5 millions de dollars pour soutenir les entreprises qui exportent des produits alimentaires québécois. Le ministre a profité de l’occasion pour réitérer son engagement d’améliorer la capacité concurrentielle et innovatrice des transformateurs alimentaires.

« Pour les exportateurs d’ici, positionner leurs produits sur les marchés étrangers représente un défi majeur. Cela nécessite des investissements importants, particulièrement pour les petites et moyennes entreprises. L’annonce d’aujourd’hui aura une incidence directe sur le succès de ces activités qui visent à faire découvrir aux consommateurs d’ailleurs la qualité et le caractère distinctif des produits du Québec », a souligné le ministre Laurent Lessard.

Cette annonce fait suite au dévoilement public, le 6 mars dernier, de la « vision gouvernementale d’avenir pour l’agriculture et l’agroalimentaire québécois ». Elle a trait à l’une des priorités de travail de la prochaine année que le ministre a établies dans la foulée du rapport de la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois. Le ministre a confirmé ce nouvel appui dans le cadre du Salon international de l’alimentation (SIAL) de Montréal auquel participent de nombreuses entreprises québécoises en quête de nouveaux marchés pour leurs produits.

Bonifier le programme Québec Export
Plus de la moitié de l’enveloppe de 5 millions de dollars sera consacrée à la bonification du programme Québec Export. En fait, 600 000 dollars s’ajouteront chaque année à l’enveloppe budgétaire du programme, ce qui portera cette dernière à 1,8 million de dollars.

« Depuis plus de dix ans, l’exportation a été le fer de lance du secteur agroalimentaire québécois. Or, aujourd’hui, nous faisons face à un important défi : faire progresser nos exportations pour assurer le développement de toute cette industrie. L’aide que nous apportons au programme Québec Export permettra aux transformateurs d’être soutenus dans la promotion de leurs produits à l’étranger et ainsi de poursuivre leur expansion sur le marché extérieur du Québec », a indiqué le ministre Lessard.

Administré par le Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada, le programme Québec Export a pour objet le développement des marchés d’exportation, par la mise en valeur de l’offre québécoise et par l’amélioration du positionnement du Québec sur les marchés d’exportation. Les entreprises qui désirent soumettre une demande d’aide financière pourront d’ailleurs le faire dès le 1er mai prochain.

Outiller davantage les exportateurs
Avec ce nouvel engagement financier, le Ministère entend consolider son offre de services en matière d’accompagnement des exportateurs québécois et de la mise en valeur de l’offre des produits québécois sur les marchés étrangers.

De plus, le budget annuel de Transformation Alimentaire Québec sera accru de 400 000 dollars, ce qui permettra, entre autres choses, de mettre en place une veille stratégique en vue d’informer les entreprises exportatrices quant aux tendances des marchés, aux occasions d’affaires et aux pratiques commerciales. Pour ce qui est de la promotion, un projet pilote sera mis en oeuvre afin d’introduire une nouvelle image de marque des produits alimentaires québécois sur le marché américain.

Implanter une culture d’innovation forte
Le ministre Lessard a conclu son annonce en rappelant la mise sur pied, le 17 mars dernier, du programme Compétitivité-innovation qui rejoint directement les recommandations du rapport Pronovost relatives à l’amélioration de la productivité et de la compétitivité des entreprises de transformation.

Ce programme, qui bénéficie d’un engagement de 15 millions de dollars sur une période de 5 ans, vise à stimuler l’implantation d’une culture d’innovation forte au sein d’un plus grand nombre d’entreprises de transformation alimentaire, en particulier les petites et moyennes entreprises, afin qu’elles mettent au point une offre de produits innovateurs et qu’elles accroissent leur compétitivité.

Une enveloppe globale de 60 millions de dollars sur 5 ans
L’annonce, aujourd’hui, de cet investissement de 5 millions de dollars constitue la première partie des mesures qui seront dévoilées par le ministre Lessard pour appuyer la mise en oeuvre du rapport Pronovost dans le sillon de l’engagement financier de 60 millions de dollars sur 5 ans pris par le gouvernement québécois dans le dernier discours du budget.

Dans le site Internet du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, il est possible de consulter le document La fierté d’en vivre, le plaisir de s’en nourrir : une vision gouvernementale d’avenir pour l’agriculture et l’agroalimentaire québécois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada
http://www.clubexport.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

SIAL Montréal
http://www.sialmontreal.com/

Transformation Alimentaire Québec (TRANSAQ)
http://www.carrefouralimentaire.com

Commentaires