Attention aux feux d’origine électrique !

L’électricité est la cause numéro un des incendies agricoles sur les fermes. Une attention toute particulière doit être prise dans chacun des bâtiments à ce niveau. Dans la brochure La prévention, je la cultive produite par le gouvernement du Québec, les auteurs ciblent trois aspects à prendre en compte pour limiter les risques d’incendie d’origine électrique. Les voici:

Trois règles d’or à observer :

1. Chacun son métier ! Ne vous improvisez pas électricien. Faites toujours appel à un maître électricien pour vos travaux électriques. C’est la garantie d’un travail sécuritaire et conforme aux normes.
2. Soyez toujours vigilant ! Nettoyez et inspectez régulièrement vos installations électriques et faites remplacer rapidement tout élément défectueux ou détérioré.
3. Ce qui est temporaire n’est pas permanent ! N’utilisez jamais en permanence des appareils ou des accessoires électriques conçus pour un usage temporaire.

Nouvelle publication

L’Ontario a récemment pris les incendies en milieu agricole au sérieux. En 2007, le Comité consultatif technique de lutte contre les incendies à la ferme a été mendaté par le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario (MAAARO) pour examiner les risques des incendies pour les travailleurs agricoles et les intervenants d’urgence. Un livre vient d’être publié, fruit du travail du comité : Réduction des risques d’incendie à la ferme. Il est possible de la faire venir, moyennant les frais de manutention.

Cet article est un complément de l’article Pensez incendie lors de la construction, paru dans le numéro de juin du Bulletin des agriculteurs.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires