Aventis : résultats du premier trimestre 2001

Laval (Québec), 9 mai 2001 – Le chiffre d’affaires non-audité pour le groupe Aventis – incluant les activités non-stratégiques dont le désinvestissement est prévu – s’élève à 5,865 milliards d’euros (8,227 milliards $) au cours du premier trimestre 2001 contre 5,275 milliards d’euros (7,399 milliards $) au cours du premier trimestre 2000. Sur la même période, le résultat net du Groupe s’élève à 317 millions d’euros (445 millions $), comparés à 174 millions d’euros (244 millions $) au cours du premier trimestre 2000 (258 millions d’euros (362 millions $) avant éléments exceptionnels). Au cours du premier trimestre 2001, le résultat par action pour le groupe Aventis s’élève à 0,40 euro (0,56 $) contre 0,22 euro (0,31 $) pour la même période de 2000 (0,33 euro (0,46 $) avant éléments exceptionnels).

Au cours de l’année 2000, Aventis a annoncé sa volonté de se désengager de l’activité de protection des cultures Aventis CropScience, d’Aventis Animal Nutrition et des activités industrielles restantes, afin de se concentrer sur ses activités stratégiques. Les activités stratégiques du groupe englobent celles d’Aventis Pharma (médicaments de prescription, vaccins et protéines thérapeutiques), une participation de 50 % dans Merial, société commune avec Merck & Co. spécialisée dans le domaine de la santé animale et prise en compte selon le principe de la mise en équivalence, ainsi que les activités globales du groupe. Les chiffres pro forma 2000 qui reflètent de manière rétroactive la structure actuelle des activités stratégiques du groupe, sont présentés avant éléments exceptionnels.

Aventis CropSicence améliore sa rentabilité

Malgré des difficultés persistantes sur le marché de l’agriculture, Aventis CropScience, prise en compte comme une activité non stratégique, a bénéficié depuis le début de l’année d’une optimisation continue et d’une rationalisation de son portefeuille de produits. Aventis CropScience a généré un chiffre d’affaires de 1,170 million d’euros (1,641 milliard $) au cours du premier trimestre 2001, en augmentation de 9,4 % (+8 % hors effet de change). Cette croissance supérieure à la moyenne a été soutenue par les bonnes performances réalisées au Brésil (+23,5 %), aux Etats-Unis (+20,7 %), au Canada (+34,7 %) et en France (+8,1 %).

La croissance des ventes a été générée par les herbicides, en particulier les produits Balance(R), Puma(R), Basta(R) et Liberty(R). L’insecticide Regent(R) et le fongicide Aliette(R) ont également réalisé de bonnes performances. En mars dernier, l’activité BioScience d’Aventis CropScience a conclu avec Monsanto un important accord de licence portant sur le coton. Les ventes d’Aventis CropScience incluent les ventes de son activité Sciences de l’Environnement qui ont connu une croissance de 30,4 %, s’élevant à 114 millions d’euros ($160 millions $). L’EBITA d’Aventis CropScience a augmenté de 20,7 % au cours du premier trimestre, atteignant 265 millions d’euros (372 millions $), contre 220 millions d’euros (309 millions $) pour la même période de 2000. Cette amélioration de rentabilité est reflétée par l’augmentation de la marge brute qui s’élève à 53,4 % contre 52,7 % sur la même période de 2000 et 50,4 % avant exceptionnels pour l’ensemble de l’exercice 2000. Cette augmentation a été soutenue par une amélioration du mix produits et l’abandon de produits anciens ou à rentabilité réduite.

Aventis a annoncé sa volonté de mettre en oeuvre le processus de désinvestissement d’Aventis CropScience d’ici la fin de l’année 2001.

Activités stratégiques : résultat net en augmentation de 64,5 %
Au cours du premier trimestre, le chiffre d’affaires pour les activités stratégiques du groupe s’élève à 4,125 milliards d’euros (5,786 millards $), en augmentation de 12,1% par rapport au chiffre d’affaires pro forma de 3,680 milliards d’euros (5,162 milliards $) sur la même période de 2000.

Hors effet de change et écarts de structure, le chiffre d’affaires des activités stratégiques a augmenté de 17,6 %. L’EBITA (résultat opérationnel avant amortissement des écarts d’acquisition + part des sociétés mises en équivalence) des activités stratégiques d’Aventis a enregistré une croissance de 34,5 % au cours du premier trimestre 2001, s’élevant à 812 millions d’euros (1,139 miliards $). Le résultat net pour les activités stratégiques en augmentation de 64,5 %, est de 306 millions d’euros (429 millions $) contre 186 millions d’euros (261 millions $) pour la même période de 2000. Le résultat par action pour les activités stratégiques du groupe a augmenté de 63,2 %, à 0,39 euro (0,55 $), comparé à 0,24 euro (0,34 $) pour le premier trimestre 2000. La marge brute s’élève à 70,2 % sur le premier trimestre 2001 alors qu’elle était de 65,4 % sur la même période de 2000 et de 68,4 % pour l’exercice 2000.

“Nos activités stratégiques ont enregistré d’excellents résultats au cours du premier trimestre : nos produits pharmaceutiques stratégiques qui ont généré des marges supérieures à la moyenne, ont enregistré une croissance de 58 % au cours du premier trimestre et représentent 46 % du chiffre d’affaires total des médicaments de prescription. Ceci nous a permis d’augmenter notre marge brute et d’accroître notre rentabilité : malgré des dépenses de promotion et vente plus élevées pour le lancement de nouveaux produits, la marge de l’EBITA pour les activités stratégiques du groupe a augmenté de 3 points en pourcentage par rapport au premier trimestre 2000, atteignant 19,7 %” a déclaré Patrick Langlois, Directeur Financier d’Aventis. “Les ventes ont été exceptionnellement fortes au cours du premier trimestre, notamment sur l’important marché des Etats-Unis. Ces bonnes performances peuvent être attribuées aux bons résultats de nos produits clés et en partie au faible niveau de stock enregistré dans les réseaux de distribution à la fin de l’année 2000. Nous avons également bénéficié d’un effet de change favorable en raison de la relative faiblesse de l’euro par rapport au dollar”.

Les ventes réalisées aux États-Unis sont en augmentation de 37,3 %
Les ventes d’Aventis Pharma réalisées aux Etats-Unis ont augmenté de 37,3 %, pour atteindre 1,370 milliard d’euros (1,922 milliard $) au cours du premier trimestre, contre 998 millions d’euros (1,4 milliard $) sur la même période de 2000 (+43,2 % hors effet de change et écarts de structure). Les ventes réalisées aux Etats-Unis représentent 33,2 % des ventes totales d’Aventis Pharma au cours du premier trimestre 2001, comparées à 27,1 % pour la même période de 2000.

Au cours du premier trimestre, les ventes de médicaments de prescription ont augmenté de 10,9 % atteignant 3,532 milliards d’euros (4,954 milliards $) (+17,9 % hors effet de change et écarts de structure) contre 3,185 milliards d’euros (4,468 milliards $) pour les ventes réalisées au cours du premier trimestre 2000. Les ventes de médicaments de prescriptions réalisées aux Etats-Unis ont augmenté de 36,4 %, atteignant 1,135 milliards d’euros (1,592 milliard $) au cours du premier trimestre 2001 (+48,5 % hors effet de change et écarts de structure). Elles s’élevaient à 832 millions d’euros (1,167 milliard $) pour la même période de 2000.

Les ventes de produits pharmaceutiques stratégiques sont passées de 1,023 milliard d’euros (1,435 milliard $) au cours du premier trimestre 2000 à 1,619 milliard d’euros (2,271 milliards $) au premier trimestre 2001, soit une croissance de 58,3%. Au cours du premier trimestre 2001, les ventes de produits pharmaceutiques stratégiques représentent 45,8 % du total des ventes de médicaments de prescription, par rapport à 32,1 % au premier trimestre 2000.

Croissance soutenue
Aventis a enregistré une excellente progression de ses deux ” blockbusters ” – l’anti-allergique Allegra(R)/Telfast(R) (fexofénadine) et l’héparine de bas poids moléculaire Lovenox(R)/Clexane(R) (énoxaparine sodique) – ainsi qu’une croissance de ses produits stratégiques dûe principalement à l’introduction de produits sur de nouveaux marchés et l’obtention d’autorisations pour de nouvelles indications.

– Allegra(R)/Telfast(R) a réalisé un chiffre d’affaires de 384 millions d’euros (539 millions $) au cours du premier trimestre, soit une augmentation de 75,3 % par rapport à la même période de 2000. Aux Etats-Unis, premier marché mondial pour les anti-allergiques, les ventes ont augmenté de 52,9 %, pour atteindre 295 millions d’euros (414 millions $) (+43,0 % hors effet de change). Introduit en novembre 2000 au Japon, deuxième marché mondial des anti-allergiques, Allegra(R) y a rapidement atteint une part de marché de 15,1 % à la fin du mois de mars, acquérant ainsi le statut de produit phare d’Aventis Pharma au Japon.

– Lovenox(R)/Clexane(R) (énoxaparine sodique), utilisé dans la prévention et le traitement des thromboses veineuses et dans le traitement de l’angor instable et de l’infarctus du myocarde, a généré des ventes de 343 millions d’euros (481 millions $) au cours du premier trimestre, soit une croissance de 82,2 % par rapport à la même période de 2000. Aux Etats-Unis, les ventes ont augmenté de 141,2 %, et atteint 231 millions d’euros (324 millions $) (+125,5 % hors effet de change). Lovenox(R) est le médicament le plus étudié parmi les héparines de bas poids moléculaire et dispose également de la plus large gamme d’indications de sa classe.

– Taxotere(R) (docétaxel), utilisé dans le traitement du cancer du sein localement avancé ou métastatique et du cancer du poumon non à petites cellules, a enregistré des ventes de 211 millions d’euros (296 millions $) au cours du premier trimestre, en augmentation de 62,6 % par rapport à la même période de 2000.

Les ventes réalisées aux Etats-Unis ont progressé de 128,7 % et s’élèvent à 107 millions d’euros (150 millions) (+113,9 % hors effet de change). Fin mars 2001, Aventis a obtenu l’exclusivité des ventes de ce produit au Japon en mettant fin à un contrat de distribution conjointe avec Chugai.

Au cours du premier trimestre 2001, les ventes d’Arava(R) (léflunomide), utilisé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoide ont augmenté de 48,3 %, s’élevant à 54 millions d’euros (76 millions $), tandis que les ventes d’Amaryl(R) (glimépiride), utilisé dans le traitement du diabète, connaissaient une croissance de 50,3 % à 109 millions d’euros (153 millions $).

Le lancement sur le marché des Etats-Unis de Lantus(R) (insuline glargine), une insuline basale à prise quotidienne unique utilisée pour le traitement des diabètes de type 1 et 2, est prévu au cours du mois de mai 2001. Lantus(R) a été lancé avec succès en Allemagne en fin d’année 2000. Lantus(R) est le premier analogue de l’insuline basale sans pic de concentration ayant une action prolongée de 24 heures.

A la fin du mois d’avril, Ketek(R) (télithromycine), premier produit d’une nouvelle famille d’antibiotiques – les kétolides – destiné au traitement des infections des voies respiratoires, a reçu un avis positif du Committee for Proprietary Medicinal Products (CPMP), l’autorité scientifique de l’Agence Européenne d’Evaluation des Médicaments (EMEA). La CPMP a recommandé l’octroi d’une autorisation de commercialisation de Ketek(R) pour le traitement des pneumonies communautaires, des exacerbations aigues des bronchites chroniques, des sinusites aigues et pharyngites/amygdalites.

Fin avril, Ketek(R) a également bénéficié d’une recommandation de la Food and Drug Administration (FDA) Anti-Infective Drugs Advisory Committee pour le traitement de la pneumonie communautaire acquise (prise quotidienne orale de 800 mg.) chez les patients âgés de 18 ans et plus. Aventis va travailler en étroite collaboration avec la FDA afin de fournir les informations supplémentaires requises à l’appui de nouvelles indications.

La FDA et la Commission européenne suivent généralement les recommandations de ces comités bien qu’elles n’y soient pas tenues. Au cours du premier trimestre 2001, les ventes de vaccins ont augmenté de 32 % (+27,2 % hors effet de change), et s’élèvent à 318 millions d’euros (446 millions $), comparés à 241 millions d’euros (338 millions $) sur la même période de l’année précédente. Cette bonne performance résulte principalement de l’activité en Amérique du Nord, où le chiffre d’affaires du premier trimestre s’élève à 183 millions d’euros (257 millions $), en augmentation de 55,2 % (+45,7 % hors effet de change) par rapport au chiffre d’affaire de 118 millions d’euros (165 millions $) sur la même période de 2000. Les ventes du vaccin injectable contre la poliomyélite IPOL(R) s’élèvent à 64 millions d’euros (90 millions $), en augmentation de 46,4 % (+40,3 % hors effet de change), suite à une recommandation de la FDA, formulée en 1999, qui préconise l’utilisation systématique de ce type de vaccins plutôt qu’une vaccination mixte par voie orale et injectable. Hexavac(R), un vaccin combiné qui protège l’enfant de plus de six maladies, a été autorisé en Europe en octobre 2000 et lancé d’abord sur le marché allemand au mois de novembre. Ce vaccin combiné est développé en partenariat avec Merck & Co. et commercialisé en Europe par Aventis Pasteur MSD, une joint venture avec Merck & Co.

Les ventes de protéines thérapeutiques, ont augmenté de 7,5 % au cours du premier trimestre (+4,2 % hors effet de change) et ont atteint 283 millions d’euros (397 millions $), contre 264 millions d’euros (370 millions $) sur la même période de 2000. Après la forte croissance de l’année 2000, soutenue par la tendance à la hausse des prix et de forts volumes de ventes, l’activité du premier trimestre 2001 a été affectée par des problèmes dans la chaîne d’approvisionnement chez un tiers intervenant dans la production de l’Helixate(R). La FDA et la Commission européenne ont autorisé, en juin et en août 2000, la mise sur le marché d’Helixate(R)FS et d’Helixate (R)NexGen.

Le chiffre d’affaires de Merial, une société commune entre Merck & Co. et Aventis, spécialisée dans la santé animale, s’est élevé à 434 millions d’euros (609 millions $) au cours du premier trimestre, soit une augmentation de 20,2 % par rapport au chiffre d’affaire de 361 millions d’euros (506 millions $), sur la même période de 2000 (+18 % hors effet de change). Les ventes de Merial ne sont pas consolidées dans les ventes des activités stratégiques du groupe.

Le processus de désinvestissement pour les autres activités non-stratégiques se poursuit
Les autres activités non-stratégiques du groupe, principalement Aventis Animal Nutrition et la participation détenue dans le capital de Messer, ont généré un chiffre d’affaires global de 583 millions d’euros (818 millions $) au cours du premier trimestre, contre 550 millions d’euros (771 millions $) sur la même période de 2000. L’EBITA de ces activités non-stratégiques s’élève à 14 millions d’euros (20 millions $) au cours du premier trimestre.

Aventis est en cours de négociation avec de potentiels repreneurs pour Aventis Animal Nutrition. En décembre 2000, Aventis a donné son accord pour vendre sa participation de 50 % dans le capital de Wacker-Chemie GmbH à la famille Wacker. Ce désinvestissement sera réalisé en deux étapes et devrait être finalisé au début de l’année 2002. A la fin de l’année 2000, Allianz Capital Partners et Goldman Sachs Funds se sont accordés pour acquérir la participation de 66,7 % détenue par Aventis dans le capital du fournisseur de gaz industriels Messer Griesheim. Cette acquisition a été finalisée fin avril 2001 après que les approbations nécessaires aient été obtenues.

Aventis continue à réaliser les synergies prévues
A la fin du premier trimestre 2001, Aventis a réalisé 561 millions d’euros (787 millions $) (net de réinvestissement) de synergies combinées et cumulées. Les synergies cumulées depuis le début de l’année 2000 et réalisées par les activités stratégiques, s’élèvent à 368 millions d’euros (516 millions $) dont 339 millions d’euros (476 millions $) attribuables à Aventis Pharma et 29 millions d’euros (41 millions $) réalisées au niveau du groupe.

Aventis CropScience a réalisé 193 millions d’euros (271 millions $) synergies cumulées depuis le début de l’année 2000. Comme cela avait été annoncé, les coûts liés à la fusion d’un montant de l’ordre de 2,45 milliards d’euros (3,437 milliards $) ont été enregistrés sur 1999 et 2000. Pour l’exercice 2001, aucune autre charge de restructuration n’est prévue.

Aventis, l’un des leaders mondiaux dans les domaines de la pharmacie et de l’agriculture, se consacre à l’amélioration de la qualité de la vie, par la recherche et le développement de produits pharmaceutiques innovants. Le groupe Aventis, dont les ventes en 2000 ont atteint 22,3 milliards d’euros(*) (30,9 milliards $), compte environ 92500 salariés au sein de ses activités Pharma et Agriculture. Aventis est née en décembre 1999 de la fusion des groupes français et allemand, Rhône-Poulenc S.A. et Hoechst AG. Son siège social est à Strasbourg, France. Site Internet : www.aventis.com

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Aventis

http://www.aventis.com/

Aventis CropScience

http://www.ca.cropscience.aventis.com/

Commentaires