Bilan 2004-2005 des toxi-infections alimentaires

Québec (Québec), 26 septembre 2005 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, a dévoilé aujourd’hui le bilan 2004 2005 des toxi-infections alimentaires du Centre québécois d’inspection des aliments et de santé animale (CQIASA).

« Le Québec est un chef de file en matière d’inspection et de prévention alimentaire. Le bilan des toxi-infections alimentaires rendu publique aujourd’hui démontre que nous mettons tout en oeuvre pour que la population ait accès à des aliments sécuritaires », a précisé le ministre Laurent Lessard.

Au total, le CQIASA a reçu 1091 déclarations de maladies d’origine alimentaire qui ont affecté 4108 personnes en 2004-2005. « Seule ombre au tableau, il existe encore trop de cas de toxi-infections alimentaires à la maison. Il faut donc rappeler à la population qu’il est important d’adopter des pratiques de manipulation sécuritaire des aliments », a expliqué le ministre Lessard.

Les faits saillants du bilan
Les toxi-infections alimentaires surviennent principalement à la suite de la consommation d’aliments dans les restaurants (48,6 %) et à domicile (43,1 %). On constate, par ailleurs, que moins de 3 % de l’ensemble des établissements alimentaires du Québec sont impliqués dans les cas de toxi infections alimentaires.

Le groupe alimentaire « viandes et volailles » demeure le plus souvent incriminé dans les déclarations de toxi-infections alimentaires (34 %). Les agents pathogènes signalés le plus souvent sont les salmonelles, que l’on retrouve notamment dans la volaille, la bactérie E. coli 0157:H7, principalement responsable de la maladie du hamburger, et le Campylobacter, généralement associé à la volaille et au lait cru.

Les activités de prévention
Depuis quelques années, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) met en oeuvre des mesures de sensibilisation et de prévention pour diminuer les risques de toxi-infections. Le personnel de l’inspection des aliments offre notamment de nombreuses sessions d’information et de sensibilisation aux règles d’hygiène et de salubrité à l’intention des manipulateurs d’aliments dans les entreprises. De plus, différentes activités de sensibilisation s’adressent au public, l’une des plus connues étant la campagne annuelle de prévention de la bactérie E. coli, communément appelée « maladie du hamburger ».

« La majorité des toxi-infections alimentaires qui surviennent à la maison pourraient être évités si on accordait plus d’attention à la cuisson des aliments, au respect des températures d’entreposage ou de cuisson et à la contamination croisée qui survient lors de la manipulation des aliments », a souligné le ministre Laurent Lessard.

« Les résultats de ce bilan des toxi-infections et l’analyse des facteurs qui y sont associés sont nécessaires pour orienter nos actions futures et nous permettre d’assumer efficacement nos responsabilités à l’égard de la population. C’est dans cette optique qu’a été élaborée la stratégie d’optimisation des façons de faire de tous les acteurs concernés par la sécurité des aliments annoncée en juillet dernier », a ajouté le ministre Laurent Lessard.

La clôture du Mois de l’innocuité
Le ministre a également profité de l’occasion pour souligner les efforts accomplis par l’Association des diététistes au Québec dans la réalisation des activités du Mois de l’innocuité. Pendant le mois de septembre ainsi qu’en cours d’année, la campagne de sensibilisation de cette association vise à inciter les consommatrices et les consommateurs québécois à adopter des comportements et des pratiques sécuritaires en matière de manipulation des aliments.

Le plan d’action de l’organisme prévoit, entre autres, la participation de ses membres à diverses émissions radiophoniques, des sessions de formation pour les futurs professionnels et professionnelles de l’alimentation et la diffusion de capsules d’information dans des médias ciblés. Le MAPAQ a appuyé par une contribution financière de 20 000 $ la tenue de ces activités qui rejoignent ses objectifs en matière d’information des consommatrices et des consommateurs sur les risques pour la santé associés aux aliments.

Le bilan 2004-2005 des toxi-infections alimentaires du CQIASA est disponible sur le site Internet du MAPAQ.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires