Bilan du secteur agricole au 31 décembre 2006

Ottawa (Ontario), 22 juin 2007 – Les capitaux propres agricoles au Canada ont augmenté de 2,7 % en 2006 pour passer à 195,2 milliards de dollars, l’actif ayant crû plus rapidement que le passif. La valeur des immobilisations agricoles a poursuivi sa hausse constante amorcée en 1988. Elle s’est accrue de 2,9 % en 2006 et a représenté une partie importante de la hausse des actifs.

Le passif total des fermes à la fin de 2006 a progressé de 4,4 % par rapport à 2005 pour atteindre 48,0 milliards de dollars. Il s’agit d’une treizième hausse annuelle consécutive. Le passif à court terme a crû de 1,5 % et le passif à long terme a enregistré une hausse annuelle de 5,3 %.

Le ratio d’endettement (le passif total/l’actif total) a crû pour une onzième année consécutive pour atteindre 19,7 % en 2006. Ce ratio, qui mesure la dépendance des entreprises agricoles envers le crédit, a atteint un nouveau sommet pour la période allant de 1981 à 2006, soit légèrement au-dessus du ratio de 19,5 % atteint en 2005. Le ratio le plus faible a été enregistré en 1981 (12,4 %).

Après avoir atteint son plus bas niveau en 2005 depuis 1981, le ratio du fonds de roulement a augmenté légèrement pour passer de 1,962 en 2005 à 1,991 en 2006. L’affaiblissement des niveaux enregistrés au cours des quatre dernières années signifie que les exploitants agricoles étaient moins en mesure de payer les dettes à court terme qu’ils l’étaient durant la période allant de 1981 à 2002.

Le ratio de la couverture de l’intérêt, qui indique la capacité de payer les frais d’intérêts et de protéger les prêteurs pour le non-paiement des intérêts, a baissé pour se situer à 1,725 en 2006. Il s’agit d’un deuxième déclin annuel consécutif du ratio, lequel avait atteint son plus haut niveau en huit ans (3,434) en 2004. Le niveau inscrit en 2006 est demeuré en deçà de la moyenne de 2,735 enregistrée au cours des 10 années précédentes (de 1996 à 2005).

Le rendement des capitaux propres a chuté pour passer à 1,0 % en 2006. Il s’agit d’un deuxième recul annuel consécutif de ce rendement, qui avait également atteint son plus haut niveau en huit ans (3,0 %) en 2004. Le niveau observé en 2006 est demeuré en deçà de la moyenne de 2,2 % notée au cours des 10 années précédentes.

En raison de la diffusion des données du Recensement de l’agriculture de 2006 le 16 mai 2007, les estimations du bilan du secteur agricole au 31 décembre et des autres données contenues dans la série Statistiques économiques agricoles seront modifiées au besoin. Ces modifications seront annoncées lors d’une prochaine diffusion de la série dans Le Quotidien.

La publication Bilan du secteur agricole : statistiques économiques agricoles, juin 2007, vol. 6, n° 1 (21-016-XWF, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web. Sous Publications Internet gratuites, choisissez Agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires