Bilan du secteur agricole au 31 décembre 2008

Ottawa (Québec), 18 juin 2009 – Les capitaux propres du secteur agricole au Canada ont augmenté de 4,9 % par rapport à 2007 pour se hisser à 264,5 milliards de dollars en 2008, la croissance de l’actif ayant plus qu’annulé la hausse du passif.

Toutes les provinces ont enregistré des hausses de capitaux propres. Ces augmentations se sont situées entre 0,4 % à Terre-Neuve-et-Labrador et 8,5 % en Saskatchewan.

La valeur des actifs utilisés dans la production agricole a augmenté de 5,0 % pour s’établir à 317,7 milliards de dollars, tandis que la valeur du passif a affiché une hausse de 5,3 %, pour se chiffrer à 53,2 milliards de dollars. Les actifs et les passifs de toutes les provinces ont connu une augmentation.

Le principal facteur à l’origine de la croissance des actifs a été la valeur des immobilisations agricoles, qui s’est accrue de 5,6 % pour atteindre 213,2 milliards de dollars. Cette hausse explique les trois quarts de la croissance de l’actif agricole total en 2008, alors que la croissance de la valeur des stocks des cultures explique l’essentiel du reste. L’un ou l’autre de ces deux facteurs a été plus que suffisant pour annuler le déclin de la valeur des stocks de volaille et de bétail.

Le passif à court terme a augmenté de 7,0 %, alors que le passif à long terme a enregistré une hausse de 4,8 %.

Le ratio d’endettement, qui se situait à 16,7 % en 2008, est demeuré inchangé par rapport à 2007. Ce ratio, qui mesure le degré de dépendance des entreprises agricoles par rapport au crédit, était à son plus bas niveau depuis neuf ans.

Le ratio du fonds de roulement a enregistré une hausse, passant de 2,24 en 2007 à 2,32 en 2008, soit son plus haut niveau depuis 2002. Cela signifie que les exploitants agricoles étaient davantage en mesure de payer leurs dettes à court terme.

Le ratio de couverture de l’intérêt a atteint un sommet de 3,77 en 2008, et ce, après avoir diminué sous 2,00 en 2006 et en 2007. Cette hausse témoigne de la plus grande capacité des exploitants agricoles de payer les frais d’intérêt au moyen du revenu net produit (avant les intérêts et les taxes). Les intérêts débiteurs ont fléchi de 3,9 % en 2008.

Le rendement des capitaux propres a augmenté de 3,0 % en 2008, se hissant à son plus haut niveau depuis 1996.

Nota : Les éléments d’actif et de passif compris dans le bilan du secteur agricole englobent ceux des entreprises agricoles et des propriétaires non exploitants (pour les immobilisations agricoles louées à des exploitants agricoles et les éléments de passif correspondants) et excluent la part personnelle des ménages agricoles. Cela constitue un reflet encore plus fidèle des éléments d’actif et de passif utilisés dans la production de produits agricoles.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/francais/search/index_f.htm

Commentaires